Une astuce pour éviter les violences physiques dans l’éducation

Lorsque nous ressentons une grosse émotion comme la colère ou une forte poussée de stress, nous nous sentons menacés. Notre corps passe alors en mode “attaque/défense” et notre cerveau ne raisonne plus, ce qui peut amener à frapper puis à regretter une fois la tension retombée…

Afin de détourner ce geste, je vous invite à vous entrainer à tester une alternative qui consiste à canaliser l’excès d’énergie dans un enchaînement de gestes :

Quand vous sentez la colère monter :

“Faites pause, serrez les poings très fort, ouvrez les mains,  claquez-les l’une contre l’autre (comme un seul applaudissement) puis présentez vos mains paumes ouvertes. “

Ce geste soulage la tension, fait barrière à la violence et attire l’attention.

Une fois cela fait, prenez une longue inspiration et dites ce que vous voulez (et pas ce qui est interdit ou ce que vous ne voulez pas voir).

Si vous vous sentez toujours sous tension, quittez la pièce pour respirer et revenez une fois calmé.

 

Fichier PDF est à télécharger ici.

 

Le fichier PDF est à télécharger ici.

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂