Une astuce pour booster l’autonomie des enfants

“Mets tes chaussures”

“Mais…Je n’y arrive pas tout seul…”

 

“Il est temps de faire tes devoirs”

“Pfff…J’ai pas envie.”

 

“À qui vient le tour de promener le chien ?”

“C’est à moi normalement…mais j’aime pas promener le chien.”

 

“Qu’est-ce qui te bloque ?”

“J’ai peur, je ne veux pas y aller.”

 

Si ces situations ont un air de “déjà vu” , vous aurez probablement besoin de l’astuce que je m’apprête à partager avec vous. Je l’utilise personnellement lorsque j’ai une tâche peu passionnante à réaliser (comme laver la vaisselle). Je m’y appuie aussi pour encourager mon fils s’il a tendance à procrastiner mais aussi lorsqu’il a peur de se lancer dans une nouvelle aventure.

Cette phrase sous forme de suggestion est la suivante :

“Et si tu essayais 5 minutes ?”

 

5 minutes est le délai qui permet de dépasser les blocages psychologiques liés à la perspective d’un effort estimé trop important à consentir par rapport au bénéfice estimé.

Ces 5 minutes permettent de se mettre en marche et de s’inscrire dans l’action avec un risque réduit. “Ok, je teste 5 minutes. C’est cool.”

Or, dire “oui” pour un premier pas positionne le cerveau dans un état d’esprit positif. Cela engage !

Ce délai de 5 minutes ont plusieurs avantages :

– il renforce la confiance : “Ah, tiens, je peux le faire finalement.”

– il motive à continuer : “Maintenant que j’ai commencé, je peux encore continuer quelques minutes pour avancer encore plus.”

– il est modulable (ou progressif) : “5 minutes non mais pourquoi pas 3 minutes ?” Avec un résultat identique : “j’ai réussi à le faire pendant 3 minutes, je peux continuer.” Et ainsi de suite.

– il réduit la peur d’agir et développe la prise d’initiative et l’audace : “Quand j’agis, je ne pense plus à ma peur. Je me concentre sur l’action sans pression du résultat.”

– il booste les performances : “Je vais faire un maximum en 5 minutes !”

 

Renforcement positif pour compléter

En tant que parents, nous pouvons ensuite valoriser les actions réalisées et les ressentis de l’enfant.

“Merci pour ton aide”

“Je vois que tu as terminé ton exercice !”

“J’ai cru voir un sourire sur ton visage au moment où tu as compris.”

“Finalement, tu as réussi en 3 minutes seulement !”

 

Voilà, j’espère que cette astuce vous aidera autant qu’elle m’aide !

4 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂