Les 22 phrases à remplacer pour simplifier la parentalité

La communication positive change la vie. Elle s’appuie sur des règles, du respect, de l’attention, de l’écoute, de l’imagination, des choix, de la responsabilisation, de la gestion émotionnelle, de l’empathie, du jeu… bref, un cocktail qui aide les enfants à adopter des comportements respectueux et sociaux sur le long terme tout en contribuant au développement de leur cerveau.

Notons que ces astuces de communication sont 100% non-violentes. C’est bien ce modèle que nous souhaitons donner à nos enfants. 🙂

Exercice pour évaluer l'estime de soi des enfants (+solutions)-2

Ne t’éloigne pas de moi” deviendra “Accroche-toi à moi, on va décoller !” ou encore “Tiens ma main/le chariot/etc.

Calme-toi” deviendra “Es-tu capable de souffler longtemps à travers ton poing ?” ou “Je vois que tu as besoin de bouger. On fait une course ?” “Imagine que tu as une balle capable d’absorber ton stress si tu la lances très haut dans le ciel. Jusqu’au arriverait-elle si tu y mets toutes tes forces ? Tu me montres comment tu la lancerais ? 

Pourquoi pleures-tu ?” deviendra “Je vois que tu es triste. Souhaites-tu en parler ?” ou “De 1 à 10, quelle est l’intensité de ton émotion ?” ou “Je suis là si tu as besoin de parler.

Qui a cassé le vase ?” deviendra “Je suis peiné que le vase soit cassé. J’aurais besoin d’aide pour essayer de le réparer. Quelqu’un a une idée ?

Comment ça s’est passé à l’école ?” deviendra “Qu’as-tu préféré ce matin ?” ou encore “Il était une fois un garçon qui se rendit à l’école un beau jour de printemps. Tu continues l’histoire ?

“Que veux-tu goûter ?” deviendra Tu as le choix entre une compote de pomme, des amandes ou trois carreaux de chocolat noir.

C’est une bonne note.” deviendra “Tu t’es préparé pendant des jours pour ce contrôle en gardant en tête ton objectif. J’aime te voir persévérer ainsi.

Fais tes devoir immédiatement” deviendra “De quoi as-tu besoin pour avancer ?” “Souhaites-tu commencer par les mathématiques ou le français ?” “Dès que les devoirs seront terminés, tu voudras m’accompagner dans le jardin ? Continuer ta maquette ?

Tu es intelligent” deviendra “Ce que tu viens de faire est une astuce à laquelle je n’aurais par pensé” ou encore “j’aime te regarder apprendre“.

Arrêtez de vous disputer !” deviendra “Je vous fais confiance pour trouver une solution.

Tu vas tomber !” deviendra “Souhaites-tu que je reste à côté de toi ?” ou encore “Ce mur est deux fois plus grand que toi. Quelle serait la meilleure solution pour y grimper sans danger ?” ou encore “As-tu remarqué ce tas de terre ? Tu m’aides à y monter ? Comment dois-je faire ?” ou encore “En positionnant ta main ainsi, tu couperas sans te blesser.

Ne me parle pas comme ça !” deviendra “Je ne peux pas t’écouter et te répondre calmement si t’exprimes ainsi.” ou “Je vois que tu es en blessé/que tu ressens de la colère.“”La règle est de s’exprimer avec respect et en parlant normalement.” “Je serai là pour t’écouter quand tu seras prêt”.

Dépêche-toi” deviendra “Nous avons 5 minutes pour nous habiller. Tu veux activer le chronomètre toi-même ?” “A la fin de la musique, nous décollons ! ” “De quoi as-tu besoin pour faire ceci ?“.

Arrête de dire que tu es nul” deviendra “Tu n’y es pas encore arrivé, ce n’est qu’une question de temps” “Te souviens-tu de ton dernier succès ?

Range ta chambre” deviendra “On jouera au ballon dès que la chambre sera rangée si tu es d’accord ?” “Tu acceptes le défi de ranger en moins de 15 minutes ?

Venez m’aider !” deviendra “j’ai besoin de vos compétences et de votre vivacité pour m’aider à ranger les courses.

Lave-toi les dents” deviendra “Tu entends ? la brosse à dent et le dentifrice nous appellent. Voyons ce qu’ils ont à nous dire.” ou “On se brosse les dents en même temps si tu es d’accord ?

Joli dessin !” deviendra “Tu as peint les volets en violet et il y a une grande porte à ta maison. Je vois aussi que de la fumée sort de la cheminée. Y-a-t-il quelqu’un à l’intérieur ?

Je n’ai pas le temps de t’écouter” deviendra “Je termine cette tâche et je suis à toi. Merci de ta patience.

Il n’y aucune raison d’avoir peur” deviendra “Je comprends que tu ressentes de la peur. Voyons si ce que tu crains risque d’arriver. Nos émotions ont parfois besoin d’être rassurée.

Non, tu n’auras pas de glace” deviendra “Imagine que tu puisses avoir une énorme glace. Combien de boules mettrais-tu dessus ? Tu rajouterais de la chantilly ? une montagne de chantilly peut-être ? Ta glace ressemblerait peut-être à une montagne ! wow ! Prêt à skier ?

C’est toi qui as tapé ta soeur ?” deviendra “as-tu demandé à ta soeur ce qu’elle ressentait ? comment réparer la situation ?” “Quelle sont les règles que nous avons établies ensemble sur ce sujet ?

3 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂