“Ne cherchons pas à absolument donner du sens aux dessins des enfants”

Dans la vidéo ci-dessous, Isabelle Filliozat nous invite à éviter de tomber dans le piège de l’interprétation systématique des dessins des enfants.

Le dessin est avant tout un moyen de se divertir pour l’enfant.

 

Cette intervention soulève l’intéressante question de la façon d’encourager en général la créativité des enfants. 

Si l’enfant comprend que ce qu’il crée doit avoir un sens ou doit plaire aux observateurs, ne va-t-il pas perdre l’essence même de l’acte créatif et ne va-t-il pas substituer un mode d’expression intime à un message qu’il estime attendu par son environnement (à l’école ou à la maison), se privant d’une motivation intrinsèque. Je pense que oui.

Nous en revenons donc aux bienfaits du compliment descriptif qui exclut les étiquettes (« tu es créatif », « c’est beau », »bravo, « tu as fini ton dessin »,…) et autres jugements au profit d’une retranscription de ce que nous voyons et de ce que nous ressentons agrémenté de questions de curiosité. L’enfant est alors valorisé car il a une preuve d’attention sur sa réalisation.

L’utilisation de ce compliment descriptif est facilitée par le message « je » (plutôt que le message « tu »).

Quelques exemples :

« Je vois que tu as dessiné ces volets en violet. »

« J’aime la spirale de cette coquille d’escargot »

« Je vois à quel point cela t’a demandé du travail «

« Qu’est-ce qui t’a demandé le plus d’effort ? «

« Quand je regarde ta création, cela me fait penser à… »

« Je suis curieux de connaître ta technique pour faire ceci. Peux-tu m’expliquer ? »

Tags:

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂