Les repères temporels dans le développement de l’enfant

Grâce au livre du Dr Anne Raynaud “La sécurité émotionnelle de l’enfant“, j’ai pu enfin trouver un tableau simple sur la compréhension des repères temporels par l’enfant.

Ce tableau est essentiel car il implique que ce n’est qu’à partir d’un certain stade de développement que l’enfant appréhende la notion de temps. Ce n’est pas inné !

“Tout-à-l’heure, bientôt, demain, dans pas longtemps, mardi,…” sont des repères évidents pour nous, adultes, mais pas pour nos enfants. Les enfants ne sont pas encore sous le joug mental de la montre…et la série de “dépêche-toi” que nous leur imposons ne fait que augmenter leur anxiété sans les faire se presser, au contraire (voir cet article).

De plus, les échéances temporels peuvent fragiliser la sécurité émotionnelle de l’enfant car elles signifient qu’il se sépare de ses figures d’attachement principales (ses parents). Préparer la transition en douceur est recommandé. L’auteure préconise notamment de créer un calendrier visuel avec l’enfant.

Il y retrouvera les lieux et les photos des personnes auprès de qui il sera en confiance dans ses lieux.Nous accompagnerons ces supports de rappel et de mots rassurants.

“Regarde le calendrier. Tu vas retrouver Mamie. Je crois qu’elle a prévu de faire un gâteau avec toi.”

Autres idées que nous avons déjà abordées sur le site :

Voici donc ces repères temporels :

 

 

Source : Dr Anne Raynaud “La sécurité émotionnelle de l’enfant”

Tags:
Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂