Les peurs empêchent les enfants de dormir jusqu’à 4 ans

Je souhaitais partager avec vous un extrait du dernier livre de Catherine Gueguen “Lettre à un jeune parent“. Cet extrait concerne le sommeil des enfants.

“Vous souhaitez dormir et vous souhaitez aussi que votre enfant dorme bien la nuit.

Plus vous êtes calme, confiant, plus vous le rassurez, plus vous le câlinez dans la journée, plus il dormira paisiblement la nuit…c’est valable à tout âge.

Votre enfant éprouvera peut-être des peurs durant la nuit. Elles sont fréquentes et se prolongent souvent jusqu’à 4 ans. Il aura alors besoin d’être rassuré. À vous de voir ce qui est le mieux pour vous et pour votre enfant : le câliner dans son propre lit, ou mettre son lit dans votre chambre.”

Là, le jeune (ou moins jeune) parent peut de se demander si cela ne donne pas de “mauvaises” habitudes qui retarderont l’autonomie de l’enfant. L’auteure nous rassure : certains enfants ont plus besoin que d’autres de sécurité affective pour s’endormir et ce besoin évolue en fonction des expériences plus ou moins éprouvantes vécues par l’enfant. Cette sécurité affective doit être accordée pour faciliter la régulation émotionnelle et éviter des troubles anxieux sur le long terme.

En effet, un enfant qui ne trouverait aucune réponse à ses pleurs, que l’on laisserait seul dans sa chambre malgré ses appels de détresse, finirait certes par se taire au bout de quelques jours mais son émotion n’aurait pas disparu. Il se serait conditionné pour étouffer ce qu’il ressent et plus tard, ne pourrait se fier à ces émotions “inacceptables” pour rechercher ses besoins essentiels. À cela s’ajouterait une fragilité liée à un attachement non sécure qui aurait des conséquences jusqu’à l’âge adulte (voir la vidéo ci-dessous).

Pour synthétiser  :

Les peurs sont réelles pour les enfants. Ils n’ont pas encore la capacité intellectuelle pour raisonner et réguler ces émotions envahissantes. Ils ont besoin du réconfort, du soutien et de la présence calme de l’adulte pour y parvenir progressivement. Ces soins installent un attachement sécure qui rendra l’enfant confiant et favorisera une autonomie naturelle.

Pour de plus amples informations sur l’attachement, je vous recommande cette excellente vidéo de la chaine youtube “la psychologie pour tous” :

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂