Les actes qui disent “je t’aime” aux enfants

Dans son livre “Langages d’amour des enfants”, Gary Chapman et Ross Campbell nous invitent à réfléchir à un langage de l’amour, une somme de mots, de gestes et d’attitudes qui veulent dire “je t’aime” pour nos enfants.

“Tout enfant possède un réservoir émotionnel, un centre qui lui délivre de l’énergie affective dont il a besoin pour traverser sans encombre les années difficiles de l’enfance et de l’adolescence.”

Ce réservoir se remplit par les preuves de l’amour inconditionnel des parents.

J’entendais un jour un parent dire à son enfant : “Non, tu ne mérites pas de bisous…”

Cette phrase est symbolique : l’enfant n’a pas à mériter une expression d’amour. Il a besoin de se sentir aimé sans condition et de comprendre qu’il est digne d’être aimé. Et c’est grâce à l’équilibre conféré par cet amour, qu’il progressera et s’épanouira individuellement et en société.

Il existe plusieurs façons pour dire “je t’aime” à nos enfants. J’en ai retenu 4 qui m’ont paru essentielles :

  • les contacts physiques via des câlins (voir cet article), les bisous, ou des jeux (voir cet article)
  • les paroles valorisantes : paroles d’amour (“je t’aime”), encouragements (“je suis heureux-se de tes efforts. J’ai remarqué ta persévérance”), compliments descriptifs (“ton dessin me rend joyeux ! wow, tu as utilisé un jaune étonnant pour ton soleil”), les marques d’attention (“je te regarde”, “j’aime te regarder faire…”), l’acceptation inconditionnelle (“je t’aime parce que tu es toi”)…
  • les moments de qualité : le temps exclusif (sans distraction) consacré à nos enfants est un témoignage d’amour. Que ce soit en lisant une histoire du soir, en baladant en forêt main dans la main, en contemplant un coucher de soleil ensemble, en jouant à des jeux de société, en apprenant ensemble, en cuisinant, en savourant un repas, …
    Un moment de qualité est aussi un moment pendant lequel le parent demandera ce que pense et ressent l’enfant, quels sont ses rêves, les émotions qu’il a ressenties,…le parent se confiera aussi sur ces sujets en partageant son expérience.
  • Les cadeaux : un cadeau, telle qu’il est décrit par les auteurs, n’est pas un chantage ou une récompense pour service rendu. Ce n’est pas un cadeau visant à influencer ou manipuler. Il s’agit d’un don du coeur sans contrepartie. Un cadeau n’est pas non plus dicté par les publicités télévisés. Un cadeau, cela peut-être une fleur ramassée sur le bord d’un chemin, un jouet en bois fabriqué par vos soins, un gâteau que votre enfant adore, une expérience inédite, un bijou artisanal, une transmission d’un objet familial,…

 

Source : Langages d’amour des enfants”, Gary Chapman et Ross Campbell

 

Tags:

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂