Comprendre et réagir face aux colères des enfants au supermarché (ou dans les lieux publics)

Je vous invite à écouter les raisons du déclenchement d’une colère d’un enfant dans un supermarché (et autres lieux publics) et surtout, comment réagir avec bienveillance. Ce qui n’est pas une mince affaire si on considère l’un des obstacles majeurs que constitue la pression du regard des autres !

Comme le dit si bien Isabelle Filliozat, afin d’éviter ce type de crise, il est soit préférable de ne pas fréquenter ces commerces qui saturent et font disjoncter le cerveau des enfants en l’exposant à trop de stimuli, soit anticiper en dirigeant son attention en lui confiant par exemple des tâches (ou missions) qui l’occuperont, lui permettront de bouger et de se sentir utile. Agrémentez les actions de commentaires descriptifs qui encourageront d’autant plus l’enfant en le valorisant.

Notez que l’anticipation débute lors de la planification à la maison :

  • aider l’enfant à visualiser le déroulement des courses
  • s’assurer que les besoins de base sont OK : faim, soif, sommeil, bouger
  • être soi-même serein (une bonne séance de relaxation/respiration/méditation est bienvenue)
  • éviter la TV avant car les pubs font naitre l’envie…
  • diffuser de la musique joyeuse et apaisante dans la voiture

 

N’oubliez pas de décrire et de souligner que vous êtes satisfait d’avoir reçu une aide aussi précieuse dès que les courses sont terminées en décrivant les côtés positifs (cela facilite l’ancrage et le renforcement). Abordez aussi les points d’améliorations et trouvez des solutions ensemble.

Cette méthode s’applique ou s’adapte dans tous les lieux publics.

Pour occuper l’attention et mobiliser la concentration des enfants tout en s’amusant, il est aussi très efficace d’inventer des jeux :

  • trouver la couleur bleu dans le décor.
  • chercher des animaux (des vrais ou des illustrations) et les compter (ou leur donner un petit nom).
  • chanter.
  • compter le nombre de pas que l’on fait pour battre le record de la dernière sortie !
  • prendre des photos avec ses doigts en imitant un appareil  (“ah ! celle-ci va être magnifique !”).
  • identifier des formes dans les nuages si c’est en extérieur.

 

 

Pour bénéficier d’une formation complète à la parentalité positive avec Isabelle Filliozat (dont cette vidéo est extraite), rendez-vous sur weelearn via ce lien.

visionnage limitée

3 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂