Ce que veulent vraiment les enfants…

Pourquoi les enfants font-ils des bêtises ? Pourquoi n’écoutent-ils pas ce qu’on leur dit ? Pourquoi se bagarrent-ils ? Désobéissent-ils ?

Mais que veulent-ils ???

La réponse est en réalité très simple :

“Les enfants font des bêtises parce qu’ils ont des besoins auxquels on n’a pas répondu”. OK, avançons maintenant. 🙂

Les (vrais) besoins des enfants

Affection et stimulation

“Des besoins auxquels nous n’avons pas répondu ?

Mais…pourtant…je leur donne tout : je les nourris, je les habille, je leur achète des jouets, ils ont un toit au dessus de leur tête…”

Certes, ces besoins de base sont essentiels. Mais il y en a d’autres qui coûtent beaucoup moins cher.

Par exemple, un bébé a besoin d’affection et de stimulation. Sa vie en dépend. Quid des plus grands ?

Jetons un oeil à cette courbe qui représente la quantité de contacts reçus en fonction de l’âge. Effectivement, les bébés bénéficient en moyenne de plus de contacts physiques, c’est naturel. Mais au plus l’autonomie de l’enfant gagne du terrain, au plus la famille s’agrandit, au plus les carrières des parents progressent inversement proportionnellement au temps libre,…au plus les contacts s’amenuisent…mais le besoin, lui, demeure.

contacts humains

La première preuve d’affection dont ont besoin les enfants est le contact physique. Cette course au “tactile” dure d’ailleurs toute la vie car les besoins sont toujours là. L’enfant/l’ado/l’adulte trouve des subterfuges pour recevoir sa “dose” d’affection. Certains enfilent même des costumes pour cela quand ils grandissent (malin !) :

minnie-mouse-662055_1280

 

Et au-delà des contacts physiques, nous avons tous besoin d’être reconnu, d’être remarqué et de recevoir des marques d’attention (via des compliments sincères par exemple).

Mieux, savoir que nous sommes admirés par quelqu’un nous comble de joie et renforce notre confiance en soi.

 

En ce qui concerne la stimulation, les scientifiques ont permis d’établir trois principes :

 

Principe 1 : les êtres intelligents (comme les enfants) aiment avoir quelque chose d’intéressant à faire. Cela aide leur cerveau à se développer.

Principe 2 : les êtres intelligents (comme les enfants) feront n’importe quoi pour pour éviter de s’ennuyer, y compris des choses qu’on pourrait qualifier de bêtes ou destructrices.

Principe 3 : les êtres intelligents (comme les enfants) préfèrent qu’il leur arrive des ennuis plutôt qu’il ne leur arrive rien du tout.

 

Résumons…

Du coup, on déduit de toutes ces lignes ceci :

– les enfants font des bêtises parce qu’ils s’ennuient : trouvons-leur une activité qui les stimule.

– les enfants font des bêtises parce qu’ils se sentent indésirables : consacrons leur une attention entière et exclusive + des contacts physiques le plus souvent possible.

– les enfants font des bêtises pour qu’on les remarque : repérons les sourires de la Joconde (sourire sans sourire). C’est le signe que l’enfant a besoin d’attention par rapport à une activité qu’il est en train de mener.

Attentionau sourire de la Joconde !

 

Et ce sera la conclusion de cet article. Ce que veulent les enfants est simple : attention et stimulation.

S’ils ne l’ont pas, ils feront tout pour l’obtenir. Vraiment tout.

Ensuite, ils deviendront des adultes épanouis et reconnaissants pour les efforts de leurs parents suite à la lecture de cet article.:)

 

Source :

“Le secret des enfants heureux” de Steve Biddulph est disponible sur :

 

5 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂