Comment remplacer « c’est pas grave » et « arrête de pleurer » pour développer l’intelligence émotionnelle des enfants

« C’est pas un drame, tu en verras d’autres ! » 

« C’est pas grave »

« Arrête de pleurer »

« C’est rien »

 

Ces expressions minimisent le ressenti de l’enfant, lui apprennent à cacher ses émotions et ne pas leur faire confiance et impliquent une forme de pessimisme (« tu en verras d’autres »).

Au lieu de rendre plus « fort » l’enfant, elles l’affaiblissent car elles détraquent son système interne de décision (basé sur les émotions), l’exposent à de futures « explosions » émotionnelles répétitives (libération soudaine d’une émotion bloquée)  et ralentissent la maturation de son cerveau : son cortex préfrontal ne grandit pas comme il devrait, retardant son rôle de régulateur émotionnel.

Sur le plan social, ces expressions induisent aussi une incompréhension d’autrui ( défaut d’empathie) et un complexe qui pousse l’enfant à ne pas partager ce qu’il ressent.

Alors, comment réagir devant les émotions de l’enfant ?

Essayez la méthode préconisée par la psychologue Natacha Deery : EVCR-R.

Derrière cette abréviation nous trouvons :

  • E : comme Écoute empathique sans juger. Des signes de têtes, des « hum », « ok »,…sont suffisants pour faciliter l’expression de l’enfant. Il a besoin que ses émotions soient reconnues et il n’a pas besoin de conseils.
  • V : comme Verbalisation. Je suggère des mots relativement aux émotions que semblent ressentir l’enfant : « Tu ressens de la colère ? de la frustration ? »
  • R : comme Respect. J’accueille et je respecte l’émotion que j’entends. Elle est réelle pour mon enfant. Je ne la minimise pas.
  • C : comme Comprendre et Connaître. J’essaye de relier l’émotion au besoin déclencheur de l’enfant. Pour cela, je l’invite à me raconter ce qu’il s’est passé et quel besoin s’est trouvé insatisfait à ce moment-là.
  • R : comme Réguler. J’apprends à mon enfant des méthodes pour réguler ses émotions (voir cet article).

 

Et faites de même avec vos propres émotions de parents. 😉

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂