Le bonhomme OSBD pour apprendre la CNV (parents et enfants)

La communication non-violente est un langage créé par Marshall B. Rosenberg. Les moteurs de la CNV sont la bienveillance et l’empathie. C’est pourquoi elle trouve parfaitement sa place dans l’éducation positive et dans la communication positive en général. Notez qu’il suffit d’une seule personne qui la pratique pour pacifier les relations.

 

Les 4 étapes de la CNV

La CNV s’articule autour de 4 étapes réunies sous l’acronyme : OSBD :

  • Observation (O) : décrire la situation sans juger
  • Sentiment (S) : exprimer les sentiments et attitudes suscités dans cette situation en employant le « je »
  • Besoin (B) : identifier et exprimer les besoins (un besoin insatisfait = émotion désagréable) ,
  • Demande (D) : faire une demande respectant les critères suivants : réalisable, concrète, précise et formulée positivement. Si cela est possible, que l’action soit faisable dans l’instant présent.

Le bonhomme « OSBD »

Le bonhomme « OSBD » aide à fixer les idées et à retenir la méthode :

©gwalarn
©gwalarn

 

La phrase complète :

Face une situation, voici ce que vous pourriez dire façon CNV :

« Quand je vois/j’entends [décrire la situation sans juger], je ressens [citer l’émotion ressenti] car j’ai besoin [décrire le besoin] alors je demande [citer l’action qui viendra satisfaire le besoin].

 

Les outils :

Afin de « maitriser » la CNV, vous aurez besoin de connaitre le vocabulaire et les besoins (et de les enseigner à vos enfants).

Pour cela, je vous invite à consulter ce PDF mis en ligne par spiralis.ca qui contient même les faux-sentiments, ceux qui sonnent plutôt comme des culpabilisations.

 

Pour débuter, on peut retenir ces 9 besoins fondamentaux :

  • Besoins physiologiques, bien-être physique ;
  • Sécurité ;
  • Empathie, compréhension ;
  • Créativité ;
  • Amour, intimité ;
  • Jeu, distraction ;
  • Repos, détente, récupération ;
  • Autonomie ;
  • Sens, spiritualité

Mise en application :

La comptine quand je suis énervé

Voici une comptine amusante pour faciliter l’acquisition des principes CNV.

« Quand je suis énervé, que j’ai envie de frapper, d’insulter.

Quand tu es énervé, que tu as envie de frapper, d’insulter.

STOP ! (respiration profonde)

J’enlève les interprétations.

Je dis ce que je vois, ce que j’entends.

Je parle de mes sentiments et de mes besoins

Tu enlèves les interprétations.

Tu dis ce que tu vois, ce que tu entends.

Tu parles de tes sentiments et de tes besoins.

Et on se serre la main.

Et on devient copain ! »

 

Poser des limites 

Isabelle Padovani répond à une question d’une maman à propos du comportement de son enfant de 6 ans.

Savoir dire non : un outil d’affirmation de soi

Voici une vidéo où Eliane Régis, formatrice certifiée en communication non-violente, nous explique comment apprendre à dire non en se concentrant sur nos besoins ET sur les besoins d’autrui. Oui, c’est possible et sacrément libérateur pour les enfants et les adultes.

 

Pour aller plus loin :

Le livre de référence : « les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) » de Marshall B. Rosenberg

les mots sont des fenêtres

Elever nos enfants avec bienveillance : L’approche de la communication non violente

elever nos enfants avec bienveillance

Enseigner avec bienveillance : Instaurer une entente mutuelle entre élèves et enseignants

enseigner avec bienveillance

 

WEB :

www.nvc-europe.org

communication non violente : le journal d’une apprentie girafe.

CNV (wikipedia)

Un commentaire.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂