Une roue et 4 échelles pour aider les enfants à exprimer leurs émotions

Les enfants n’ont pas la capacité naturelle de reconnaître leurs émotions et d’identifier leurs besoins. De plus,, leurs émotions ont tendance à les submerger. D’où l’intérêt de partager avec eux des outils qui les aideront à mieux comprendre ce qui se passe en eux et, avec les années et la maturité cérébrale, à transformer ces besoins en demandes claires. Rappelons aussi que l’apprentissage émotionnel est aussi une démarche pour nous, adultes, qui avons souvent oublié ce droit à l’expression émotionnelle à cause de la pression sociale ou d’injonctions entendues pendant notre enfance ou notre adolescence. Poser des mots sur nos affects est un moyen de se reconnecter à nos besoins de parents et d’offrir un excellent exemple à nos enfants (qui apprennent en nous observant, écoutant, etc.).

Les outils que je vous présente aujourd’hui répondent à ces critères et ouvrent la voie à une expression saine des émotions pour les grands et les petits. Je les ai trouvés sur l’excellent site Bougribouillons.fr dont vous connaissez probablement déjà les illustrations et l’engagement autour de la parentalité bienveillante.

 

Voici donc l’outil numéro 1 :  une roue recto-verso avec d’un côté les émotions de base (colère, joie, peur, tristesse) et de l’autre ces mêmes émotions enrichies d’un vocabulaire qui permet de les nuancer.

Le principe est que l’enfant active la flèche (ou montre l’émotion qu’il ressent avec le doigt). Le parent, dans un premier temps, accueillera l’émotion de l’enfant et la verbalisera (ou signera) . Progressivement, l’enfant parviendra à signer et verbaliser son émotion en autonomie.

La roue mesure 18 cm de diamètre, ce qui les rend facilement manipulable par les enfants.

 

Le deuxième outil est un ensemble de 4 échelles avec un système de velcro pour que l’enfant place un carré avec sa photo au niveau de l’émotion qu’il ressent.

Ces échelles émotionnelles peuvent être affichées dans un lieu de la maison (sur le frigo, dans la chambre de l’enfant),…

Ces deux outils sont complémentaires. L’avantage de la roue est qu’elle est transportable partout !

 

Outre l’expression émotionnelle de base, nous pouvons aussi opter pour une approche ludique : par exemple en faisant tourner la flèche et en essayant de faire deviner l’émotion.

Autre suggestion :  en guise de rituel de fin de journée, chacun raconte ses émotions en se servant de la roue ou des échelles.

Bonne utilisation !

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.