Une petite histoire pour aider les enfants qui souffrent des jugements

Je suis en train d’écrire des petites histoires autour des émotions, de la confiance en soi, de l’empathie,…

En voici une sur la peur du jugement :

Tu es…

Le petit garçon était triste car une fille de sa classe lui avait dit qu’il était gros.

Cette pensée ne cessait de tourner dans sa tête.

Alors qu’il rentrait de l’école à pied, un enfant le rattrapa en courant.

« Salut, j’ai remarqué que tu marchais comme si tu portais un lourd fardeau »

« Salut, oui. On m’a dit que j’étais gros. »

« Et tu penses que c’est vrai ? »

« Oui… »

« Tel que tu me vois, on m’a dit que j’étais moche, hier. »

« Ah ? Je ne trouve pas. »

« C’est parce que chacun a son avis, un avis qui correspond uniquement ce que l’autre est et croit . Pas ce que tu es. C’est la personne qui juge qui a un problème à régler. »

« Tu veux dire que je ne suis pas vraiment gros ? »

« Tu es gros si tu le penses ou si tu donnes de l’importance à ce que les autres pensent. Ce fardeau, tu n’es pas obligé de le porter. Tu peux le laisser à celui qui a essayé de te le mettre sur le dos. Pour cela, tu peux répondre avec calme : « Tu as le droit de penser ce que tu veux. Moi, je suis bien dans ma peau.»

« Je comprends »

« Ce qu’il faut aussi comprendre est que lorsque quelqu’un te juge, c’est qu’il aimerait peut-être que tu fasses un peu plus attention à lui. »

« Comme s’il gesticulait pour que je le remarque ? »

« C’est ça ! »

Les deux nouveaux amis avaient maintenant le sourire et marchaient avec légèreté.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂