Quand l’enfant demande notre avis sur ces actions, il nous ouvre son coeur

Imaginons une situation : Votre enfant vient de réussir une construction avec des ©Lego et se tourne vers vous.

Vous lui dites : “C’est génial !” “Tu es doué.e” .

La conversation est finie.

En revanche, si vous lui dites “Je suis impressionné.e ! Comment as-tu eu l’idée de construire ceci ? Pourquoi cette couleur ici ? “.

La conversation commence et votre enfant va exprimer ce qu’il a en lui, son processus d’apprentissage, et ce qui a donné naissance à cette création : ses pensées, ses rêves, ses souvenirs, ses émotions, sa joie, son intuition, ses goûts, …

Quand nous posons des questions ouvertes aux enfants au lieu de juger brièvement, ils prennent conscience qu’ils ont des forces en eux et que ce qu’ils font a une influence sur leur environnement humain. C’est ainsi qu’ils construisent une estime de soi solide et indépendante des jugements de valeur émis par les personnes extérieures. Ils ne sont pas dans l’attente d’un avis catégorique qui mettra fin à leur élan créatif car, après tout, si “c’est beau”, pourquoi continuer ? Alors, que cette construction n’est peut-être que le début d’une plus grande réalisation car les idées vont cheminer en lui et s’épanouir pour se concrétiser. C’est lui qui décidera quand il aura terminé de créer.

Ce dialogue et ces échanges que favorisent les questions contribuent aussi à renforcer le lien entre parents et enfants car elles démontrent l’intérêt et l’attention de l’un pour l’autre. Mieux : un enfant, par ses actions, présente ce qu’il est intimement. Et il fait offrande de ce trésor en toute confiance.

Pour fixer les idées sur la nuance entre “évaluation” et “intérêt”, je vous invite à regarder ce tableau présent dans le livre de Petra Krantz Lindgren “Développer l’estime de soi de son enfant”(Eyrolles) :

Pour compléter cet article, je vous invite à tester ces 3 astuces quand un enfant demande votre avis :

  • Décrivez ce que vous voyez comme si vous preniez une photo “Je vois une forme arrondie ici.”
  • Reflétez l’émotion de l’enfant en verbalisant son ressenti “Oh, tu as l’air fier d’avoir fait ceci !”
  • Demandez-lui de vous expliquer comment il a fait pour que vous appreniez.

 

Source :

“Développer l’estime de soi de son enfant” de Petra Krantz Lindgren (Eyrolles) disponible chez votre libraire et sur :

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂