Parents : marre de vous répéter ? Changez de voix (et de voie)!

La patience est la première vertu du parent zen. Pour être plus patient, on peut certes s’appuyer sur l’amour qui diminue le stress et resserre les liens (merci Isabelle Filliozat). Mais parfois, nous sommes tellement stressés et fatigués qu’il nous est impossible d’accéder à notre coeur (malheureusement). Alors on explose…et on regrette. On s’excuse, on se promet de ne plus recommencer,…et pourtant, les situations se reproduisent.

Il existe cependant un moyen de ne pas céder : l’humour et…le changement de voix. Je vous explique.

L’humour (et pas la moquerie hein) est une bouée de sauvetage qui plait et fait du bien autant aux enfants qu’aux parents. Le rire guérit les tensions !

Pour accéder à ce rire, je vous invite à tester une astuce qui va vous mettre dans la peau d’une autre personne pendant quelques secondes, comme pour une pièce de théâtre.

Au lieu de vociférer et de vous agiter dans tous les sens, incarnez un personnage issu de votre imagination (ou de celle de votre enfant) et adressez-vous avec l’accent et la posture adéquats à votre enfant.

  • Pirate
  • Diva
  • Bon gros géant
  • aristocrate

Cette façon disruptive de communiquer a plusieurs effets :

  • les enfants tendent soudain l’oreille car cette voix les surprend : bravo vous avez leur attention
  • ils se concentrent pour capter le message afin de rentrer à leur tour dans cet amusant échange (vive le jeu)
  • vous désamorcez votre état de stress et baissez l’intensité des émotions car vous modifiez la voix de l’énervement (en vrai et dans votre tête) pour adopter la voix d’un autre personnage. C’est de la dissociation mentale en termes de programmation neurolinguistique et elle permet de baisser l’affect émotionnel.
  • vous transformez une crise en puissance en instant positif : sacrée performance !
  • c’est un savoureux grain de folie à s’accorder plusieurs fois par jour ! ça libère ! ça délivre ! (là c’était façon Reine des Glaçons)

 

Lorsque vous adoptez cette nouvelle voix, profitez-en pour vous servir des outils de l’éducation positive :

  • offrez des choix à votre enfant (voir cet article)
  • décrivez une situation (au lieu de reprocher) : “il y a de l’eau renversée sur la table”
  • utiliser le langage non-verbal (montrez là où vous souhaitez que votre enfant agisse) (voir cet article)
  • rappelez les règles (voir cet article)
  • la cnv (communication non violente) (voir cet article)
  • formulez positivement ce que vous souhaitez (voir cet article)

Inspiration :

“Parler pour que les enfants apprennent à la maison et à l’école” d’Adele Faber et Elaine Mazlish

5 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂