Méthode d’urgence pour aider un enfant à apaiser sa colère

Voici une méthode à utiliser avant le seuil critique de déclenchement de la crise de colère. Car à ce stade extrême, l’enfant ne pourra plus vous écouter ni raisonner car son cortex préfrontal sera « déconnecté » au profit de son cerveau émotionnel (voir la vidéo en fin d’article pour comprendre). Il aura cependant besoin de votre contact bienveillant (via un câlin par exemple) pour l’aider à surmonter cette tempête émotionnelle.

Avant cela, si vous sentez que votre enfant s’énerve et ressent de la colère, rapprochez-vous de lui avec calme  et suivez les conseils de Muriel Lussignol, auteure de l’excellent cahier d’activités « Je grandis heureux avec Lulu le caméléon » :

  • Demandez à l’enfant ce qu’il ressent : « Où ça se passe dans ton corps ? »
  • Invitez-le à identifier l’émotion : « Qu’est ce que c’est à ton avis ? »
  • Dites-lui de respirer profondément à plusieurs reprises, en le rassurant et en faisant de même de votre côté : « Cette colère ne va pas durer, elle va passer. Tu peux lui dire que tu as compris qu’elle était là et que tu l’acceptes ».

 

Proposez-lui plusieurs options :

  • vous parler de ce qui ne va pas ou de ce dont il a besoin (répétez ce qu’il vous dit pour favoriser sa narration)
  • dessiner l’émotion pour qu’elle diminue
  • se ressourcer dans son endroit refuge (à créer s’il n’en a pas encore un)
  • écrire tout ce qui le dérange sur une feuille, en faire une boule et la lancer derrière lui.

 

Bonus 1 : En guise d’accompagnement préparatoire et afin que votre enfant ait un outil supplémentaire à sa disposition, invitez-le à regarder cette vidéo inspirée du livre « Le cerveau de votre enfant » de Daniel Siegel et Tina Payne Bryson.

 

Bonus 2 : Une affiche de pleine conscience de l’émotion. Ainsi, même si l’enfant ne peut pas parler, il pourra montrer ce qu’il ressent.

Outil de gestion des émotions : affiche de pleine conscience de l’émotion

 

Bonus 3 : la roue des choix de la colère 

La roue pour libérer la colère sans violence

Un commentaire

Répondre à Veronique Simon Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.