Luttons contre les stéréotypes de genre : filles et garçons ont le même cerveau !

Les garçons sont-ils meilleurs en maths que les filles ? Les filles sont-elles plus sensibles que les garçons ? A-t-on le droit de pleurer quand on est un garçon ou de jouer au foot quand on est une fille ?

Le simple fait de poser ces questions met bien en évidence le fait que des stéréotypes sont attachés au sexe des individus et qu’ils les cantonnent à un rôle social prédéfini. Corinne Fortier, anthropologue, nous invite à une réflexion sur la construction des identités de genre.

J’ai trouvé cette intervention essentielle car elle démontre que ce nous croyons peut nous priver de liberté, nous enfermer dans des cases et nous pousser à stigmatiser. Nous adultes, sommes peut-être déjà influencés par ces jugements et nous risquons de les transmettre à nos enfants, même inconsciemment . D’où l’intérêt de nous questionner sur nos croyances et d’en discuter en classe et en famille avec les enfants.

Cliquez sur la vidéo ci-dessous pour débuter la lecture :

Source : Canopé

Plusieurs auteurs/illustrateurs proposent du contenu sur les stéréotypes de genre. Je retiens particulièrement le fantastique travail de Bougribouillons (dont vous pouvez commander l’affiche ci-dessous et d’autres outils autour de l’éducation ici)

 

Je vous recommande aussi la lecture de plusieurs livres sur le thème du genre dont :

  • “Les filles peuvent le faire aussi” de Sophie Gourion et Isabelle Maroger (dispo sur decitre.fr, cultura.com, chez votre libraire)

  • “Nils, Barbie et le problème du pistolet” de Kari Tinnen et Mari Kanstad Johnsen (dispo sur decitre.fr, cultura.com, chez votre libraire)

  • “Contes d’un autre genre” de Gaël Aymon, François Bourgeon, Nancy Ribard et Sylvie Serprix (dispo sur decitre.fr, cultura.com, chez votre libraire)

 

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂