Les grands garçons pleurent aussi

La vulnérabilité est une force et pleurer n’est pas réservé aux filles et aux enfants. Car les émotions sont universelles et qu’elles nous guident, nous, êtres humains tout au long de notre vie.

Certains adultes n’ont jamais eu la permission de pleurer. Alors la tristesse, la colère, la peur sont restées là, enfouies. Et le fait de les voir s’exprimer chez autrui crée du malaise et du stress.

Ce droit de pleurer est pourtant un droit essentiel. Car pleurer soulage. Pleurer libère. Pleurer permet de laisser la place à la joie comme une pluie qui laisserait place au soleil.

Pleurer est un besoin.

C’est le message de ce magnifique livre qui raconte l’histoire d’un petit garçon qui pleure car il va vivre son premier jour de classe.

Son père n’ose pas montrer ses inquiétudes alors il se cache derrière ce message “Les grands garçons ne pleurent pas”.

Pourtant le petit garçon croisera sur le chemin vers l’école de nombreux adultes qui pleurent pour différentes raisons.

De retour de sa journée d’école, son père l’accueillera par des larmes de soulagement. Car oui,  “Les grands garçons pleurent aussi”.

Génial !

 

“Les grands garçons pleurent aussi” de Jonty Howley est disponible sur :

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂