Comment expliquer aux enfants qu’ils ne peuvent pas faire tout ce qu’ils veulent

Et si nous abordions la parentalité avec un zeste de philosophie ? elle nous permettrait par exemple de guider les enfants sur le chemin de la compréhension par rapport à certaines questions essentielles comme la suivante :

Pourquoi ne peut-on pas faire ce qu’on veut ?“.

Pour y répondre, voyons le dialogue que nous propose l’excellent livre de Aïda N’Diaye : “Je découvre la philosophie”.

Cette question est en effet cruciale car elle éclaire sur des notions telles que la liberté, la citoyenneté, le respect, les garants de la liberté, …

Personne ne peut faire tout ce qu’il veut car nous dépendons tous les uns des autres et que les lois, les interdits, les règles sont censés protéger et favoriser le bien-être du plus grand nombre.

D’où l’intérêt de connaître ces règles et ces lois, de les comprendre et de les adapter dans notre sphère familiale selon la maturité de chacun. Les enfants apprendront ainsi à la maison des comportements propices au vivre-ensemble en société.

Le principe est donc que les libertés soient suffisantes et que les libertés des uns ne deviennent pas des contraintes pour les autres. Il s’agit aussi de faire prendre conscience que la liberté est aussi une interprétation à façonner selon les situations.

Par exemple : je n’ai pas le droit de frapper autrui mais je peux partager avec lui ce qui ne me plait pas et essayer de trouver des solutions avec lui. C’est ici une façon de transformer la violence en opportunité de collaborer. Un interdit fait apparaitre un nouveau choix, une nouvelle liberté de penser et d’agir. Et si la loi/la règle est frustrante, injuste, illogique pour un grand nombre d’entre nous, il est alors envisageable d’argumenter, de dialoguer, de proposer des modifications,…qui seront peut-être votées et validées pour que les droits de chacun ne soient plus bafoués.

Bref, le sujet est captivant.

Ce thème peut aussi vous donner envie de confectionner des règles familiales. Si c’est le cas, voici un article pour vous inspirer.

 

Voici maintenant le dialogue extrait du livre. Vous pouvez le “jouer” avec des peluches, des figurines ou façon jeu de rôle.

Imaginez aussi des scénarios tels que :

  • et si tout était permis, que se passerait-il ?
  • et si toutes les lois/ les règles étaient dans une langue étrangère ? comment les comprendre ?
  • et si il y avait des règles à respecter pour chaque acte : comment respirer, comment se tenir, comment marcher,…
  • et s’il n’existait aucune règle et que nous étions les premiers humains, comment en établir ? quelles seraient les règles ?

Comment agir face à la frustration ?

Un enfant à qui on refuse qu’il fasse ce qu’il veut peut être débordé pas sa colère et avoir des comportements violents. C’est plus fort que lui, son cerveau est submergé par le stress et l’émotion et ne peut pas réfléchir. Pour faciliter cette phase, nous possédons un super outil : l’empathie. Exemple :

 

Bonus : des idées de phrases

 

Le fichier PDF est à télécharger ici.

 

Et souvenons-nous aussi que les adultes qui énoncent les règles sont aussi leurs ambassadeurs. Les enfants observent et imitent. “Fais ce que je dis et pas ce que je fais” est donc inefficace… 😉

Quel message envoyons-nous aux enfants quand nous ne bouclons pas notre ceinture en voiture ? ou quand nous insultons les autres ? quand nous mentons ? ou quand nous abusons des écrans alors que nous interdisons leur utilisation ?

 

“Je découvre la philosophie” de Aïda N’Diaye et Lisa Cat-Berro est disponible sur :

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.