5 pièges à éviter dans l’éducation

L’éducation des enfants peut paraitre bien complexe tant les schémas passés (notre vécu) et présents (un environnement fluctuant) s’entremêlent.

D’où l’intérêt de réfléchir et agir en définissant un objectif dont le chemin vers sa réalisation sera jalonné de différentes étapes.

 

L’objectif des parents

En guise d’objectif, j’aime particulièrement celui exposé par Haim Ginott :

Il me semble clair que notre objectif principal, c’est de trouver des façons d’aider nos enfants à devenir humains et forts.

A quoi cela nous avance-t-il d’éduquer un jeune enfant à être soigné, poli et charmant, s’il est incapable de réagir devant la souffrance des autres ? 

Qu’a-t-on accompli si on a élevé un enfant brillant, un premier de classe, qui utilise son intelligence pour manipuler les autres ?

Voulons-nous vraiment des enfants tellement bien adaptés qu’ils sont d’accord avec une situation injuste ?

LA question cruciale pour moi est la suivante : quelles méthodes a-t-on utilisées pour parvenir à ces fins ? S’il s’agit d’insultes, d’attaques et de menaces, alors on peut être certain qu’on a aussi enseigné à cet enfant a insulter, à attaquer ou a menacer, et à plier sous la menace.

Si, d’un autre côté, on utilise des méthodes qui sont humanisantes, alors on enseigne quelque chose de beaucoup plus important qu’une série de vertus isolées. On montre à l’enfant comment être une personne, un mensch, un être humain qui peut conduire sa vie avec force et dignité.

Nous aidons à l’éclosion d’êtres humains. C’est fabuleux !

Ce qu’attendent les enfants

Maintenant que l’objectif est posé, je vous propose de passer aux étapes nécessaires à sa réalisation.

Pour cela, j’emprunterai volontiers la liste présente dans le livre “Conseils de Psys” car elle constitue un excellent résumé des besoins physiques et psychologiques de l’enfant.

Personnellement, c’est imprimé et glissé dans mon journal et je m’y réfère quotidiennement comme une check-list. Je vous invite à faire de même.

  • Une sécurité matérielle en ce qui concerne l’alimentation, l’hygiène, le repos.
  • Une affection physique avec des contacts.
  • Un “faire avec” : jouer avec le tout-petit, puis construire, faire du sport, participer à toutes sortes d’activités d’apprentissages, d’éveil ou de loisirs lorsqu’il grandit.
  • Un soutien permanent : l’aider à exprimer son ressenti quand il est plus âgé, pouvoir communiquer dans les périodes difficiles.

 

Les 5 “S” à éviter

Et tout cela en évitant d’en faire des “enfants rois”…

Pour cela, évitons les  “5S” :

Surconsommation : l’aider à résister aux publicités, aux jeux vidéos, etc.

Survalorisation : “le plus beau, le plus fort….” créent du narcissisme. Revenons à plus d’authenticité, d’écoute et d’attention simple. Une description de ce que nous les observons faire est un véritable encouragement pour l’enfant. Les étiquettes ont en revanche tendance à l’enfermer dans des boites qu’il trimbalera une bonne partie de sa vie…jusqu’à ce qu’il en prenne conscience pour être plus précis.

Surprotection : l’enfant a besoin de faire ses propres expériences, y compris douloureuses. C’est ainsi qu’il apprendra de ses erreurs, deviendra autonome et responsable et forgera sa volonté. Encourageons l’effort et sachons lâcher prise lorsqu’il sait faire et lorsqu’il n’est pas en danger.

Surstimulation : évitons d’ensevelir l’enfant sous des tonnes de choix dans des sujets qu’il ne fera que survoler. Soyons attentifs à ses forces, aidons-le à les dépister et à les exploiter. Pensons qualité plutôt que quantité.

Surcommunication : la vérité est dans l’écoute et la démonstration. Les monologues parentaux apportent peu à l’enfant.

 

Pour poursuivre sur ce sujet et en discuter ensemble, je vous recommande la lecture de :

“Conseils de psy : ce qu’il faut savoir pour vivre mieux” (sous la direction de Christophe André).

“Parents épanouis, enfants épanouis” d’Adèle Faber et Elaine Mazlish

objectifs des parents Haim Ginott

 

 

Merci de partager cet article s’il vous a aidé. A bientôt sur papapositive.fr.

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂