Voici une façon simple, bienveillante et efficace de remplacer les chantages, les récompenses et les menaces

« Si tu ne te tiens pas tranquille, tu n’auras pas de bonbons… »

« Si tu ne travailles pas bien à l’école, j’annule le voyage à Disney… »

« Si tu continues à me parler sur ce ton, je t’inscris à la cantine ! »

« Arrete, sinon… »

Chantage, menaces, ordres et récompenses parasitent les rapports au sein des familles. Ils créent des situations de manipulation, de conflits et déclenchent des émotions désagréables et du stress. Ces facteurs bloquent l’adoption de nouveaux comportements, « usent » moralement, créent une dépendance externe, dégradent l’estime de soi et remettent même en question l’amour, le rendant conditionnel…

Sans compter l’effet « accoutumance » et adaptatif qui oblige à renchérir de plus en plus sur l’objet du chantage ou à changer de stratégie…jusqu’à l’explosion de colère…

Bref, si vous souhaitez stopper cette façon de procéder, il existe une petite astuce de langage :

Remplacez le « si » par « dès que ».

 

Pour être plus complet, la phrase qui fonctionne bien est celle-ci :

« Dès que ceci sera fait, je suis d’accord pour que vous jouiez au ballon … »

 

Cette manière de s’exprimer permet à chacun de comprendre qu’il y a un enchainement logique aux actions et que vous menez la danse en vous appuyant sur vos besoins (puisque vous exprimez votre accord ou votre désaccord). 🙂

 

Astuces bonus :

Voici 5 autres astuces bonus pour encourager la coopération sans chantage ni menace :

  1. La proposition de choix : « tu préfères te laver les dents maintenant ou après avoir mis ton pyjama ? » En proposant des choix, l’enfant sent qu’il a du pouvoir, s’habitue à prendre des décision et il s’engagera d’autant mieux dans les actions (motivation intrinsèque).
  2. Décrire et interroger sur les conséquences logiques sans juger, donner des informations pour laisser l’enfant trouver une solution et permettre la réparation : « en tapant ainsi ta soeur, elle pleurera et ne voudra surement pas jouer avec toi à l’avenir. » « Tu as choisi de mettre les sandales au lieu des bottes. Il pleut. Comment seront tes pieds une fois qu’on sera à l’extérieur ? est-ce agréable ? » « je te fais confiance pour réparer. »
  3. « Stop », « go » et règles : le mot « stop » permet de stopper un comportement. Et de rediriger vers un comportement autorisé (« go »). Les comportements autorisés font partie des « règles », à établir, expliquer, afficher… et à « adapter » en cas d’incohérence ou de meilleure proposition.
  4. Formulation positive : au lieu de dire ce qu’il ne faut pas faire, dites ce que vous attendez. « Je t’ai dit de ne pas jouer avec la télécommande ! » sera remplacé par « tu peux jouer avec ton train électrique ». (et pour éviter les tentations, rangez la télécommande).
  5. Jeu et imagination : les enfants ont une imagination débordante, profitons-en ! Nommez-le « shérif du rangement » ou demandez-lui s’il se sentirait capable d’avaler une glace aussi grande qu’une fusée et même plus (l’imagination satisfait l’envie)!
2 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂