Un grand jour de rien : le livre pour les enfants trop « collés » aux écrans

Dans une maison de vacances, un garçon  » tue des martiens  » … Monde virtuel du jeu électronique, ennui et pluie sont les compagnons de ses journées. Lorsqu’il sort, il part explorer la nature d’un œil bougon et laisse tomber sa console au fond de l’étang. Que va-t-il faire, privé de sa seule distraction ? Son désespoir ne dure pas. Peu à peu, il découvre autour de lui une nature magique, qu’il voit ou imagine animée de regards et de signes, d’une vie fourmillante et insoupçonnée. Le soleil perce enfin les nuages et, de retour à la maison, le garçon se sent prêt : à prendre la main de sa mère, à vivre les vacances…

Via la présentation vidéo ci-dessous, je vous invite à découvrir le savant mélange des formes et des couleurs de ce magnifique ouvrage intitulé « Un grand jour de rien ».

L’omniprésence des écrans dans la vie de nos enfants (et la nôtre) les empêche de développer leur imagination, de s’ennuyer, de vivre en pleine conscience…

Pourtant, ils ont VRAIMENT besoin de se connecter au monde et pas uniquement via la représentation numérique de ce monde. Car c’est dans cette réalité accessible aux sens qu’ils peuvent RESSENTIR, exprimer leurs ÉMOTIONS, DÉCOUVRIR », EXPERIMENTER, EVACUER le stress, s’ÉMERVEILLER,… C’est dans cette action et cette interaction directe que leur cerveau se construit et qu’ils forgent leur identité.

Ce livre sert à cela car il montre comment un enfant plutôt habitué à rester à l’intérieur les yeux rivés sur sa console parvient, après un  plongeon accidentel de sa console dans l’eau, à profiter pleinement de l’extérieur et des trésors que la nature offre, même sous la pluie.

J’ai beaucoup aimé le récit de cet éveil (ou de ce réveil) ainsi que la conclusion qui réunit la mère et le fils autour d’un chocolat chaud, enfin ensemble, ici et maintenant.

On comprend alors qu’un dialogue essentiel à l’équilibre de chacun est sur le point de naitre, que la glace va enfin se briser.

Et si les écrans nous privaient de cela ? Et si NOUS nous privions de cela sans en avoir conscience ?

 

Notez que ce livre de Béatrice Alemagna peut aussi être un support de discussion sur la monoparentalité puisque l’on comprend que le papa n’est plus là.

Dès 6 ans.

« Un grand jour de rien » de Béatrice Alemagna est disponible sur :

3 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂