La technique des petits points pour apaiser la colère (ou se libérer de toutes les grosses émotions)

« Tu veux bien me montrer où est ta colère sur l’affiche ? »

L’écoute empathique et la reconnaissance des émotions des enfants (ou de quiconque d’ailleurs) a un effet apaisant.

De plus, la personne qui verbalise ce qu’elle ressent va permettre à sa charge émotionnelle de diminuer.

Ainsi, dire « je ressens de la colère » calme l’amygdale dans le cerveau (siège de l’émotion) grâce à la régulation par le cortex préfrontal.

Là se posent plusieurs problèmes dans le cadre de la parentalité :

  • l’enfant peut être dans l’incapacité d’identifier et d’accepter son émotion
  • il ne possède peut-être pas le vocabulaire des émotions
  • le parent peut ne pas avoir perçu de signaux de cette colère

Heureusement, il est possible, grâce à des supports et de l’entrainement, d’acquérir des réflexes émotionnels. Comme le fait de montrer la colère et l’intensité de celle-ci.

De cette façon, l’émotion pourra être traversée en pleine conscience.

D’où l’idée de la technique des petits points.

Elle s’appuie sur une affiche à imprimer et par une consigne simple :

« quand tu ressens une émotion forte (comme la colère), montre moi où elle se trouve sur l’affiche en posant un doigt dessus. »

Les points sont de diamètre croissant pour symboliser l’intensité.

Les couleurs et formes sont une accroche mentale supplémentaire pour l’imagination (de plus, la colère est « contenue » symboliquement dans un cercle).

L’enfant prend aussi du recul face à son affect en la regardant de l’extérieur (ceci facilite la libération intérieure de l’émotion)

Lorsque l’enfant vous a montré où était sa colère. Proposez-lui :

  • un câlin pour que le point diminue de volume (l’émotion diminue par l’effet de l’ocytocine)
  • une respiration profonde, les yeux fermés, en s’imaginant le point en train de rapetisser (ou il peut garder son doigt sur l’affiche et remonter de droite à gauche jusqu’à ce que le point disparaisse afin de focaliser son attention sur son geste et ses sensations de toucher)
  • les deux

 

Variantes :

  • Vous pouvez aussi créer des supports pour les autres émotions. Demandez à votre enfant quelle couleur il préfère pour chaque émotion (tristesse, joie, surprise, dégoût, peur).=> je vous en ai créés pour chaque émotion + un tableau récapitulatif
  • Vous pouvez aussi mettre un nombre de points égal au nombre de lettres de l’émotion : colère = 5 lettres = 5 points de diamètre croissant (bon, pour la tristesse, c’est un peu long en effet !)
  • pensez aussi aux émotions positives comme la joie : le fait de remarquer que nous sommes joyeux consolide une mémoire positive (ancrage) et augmente progressivement notre niveau de bonheur. Vive les petits plaisirs !

 

Le fichier pdf de toutes les affiches est à télécharger ici.

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *