Le stress et le calme sont contagieux : profitons-en !

Avez-vous remarqué que nos enfants sont stressés quand nous sommes stressés ? Avez-vous noté que souvent, ils révèlent notre propre stress ? Comme s’ils étaient une ampoule rouge qui s’éclairait quand nous éprouvons du stress. Et inversement si nous n’y prenons pas garde, nous devenons les ampoules rouges et la sonnerie stridente de nos enfants !

Car le stress est contagieux ! La faute à l’évolution bien sûr (vive les neurones miroirs aussi) ! La réaction au stress que nous exprimons est un indicateur de danger pour nos semblables !

De la même façon, l’absence de stress, c’est-à-dire la sérénité, la bienveillance ou la joie se transmettent ! Et c’est sur cela que nous pouvons travailler en tant que parents. Devenons des soleils de sérénité ! Des oasis de calme ! Enfin, essayons le plus souvent possible…

 

Voici comment :

  • Quand nous sommes stressés, remarquons-le en mesurant mentalement notre niveau de stress (de 1 à 5) et en respirant jusqu’à ce que les tensions baissent et disparaissent (isolons-nous un peu si nécessaire).
  • Quand nous observons du stress chez nos enfants, nos amis, notre conjoint, veillons à ne pas l’absorber en nous imaginant dans une bulle de sérénité par exemple. C’est cette sérénité qui va nous permettre de garder nos moyens et d’envoyer des rayons apaisants autour de nous. Pour diminuer leur stress, prenons aussi l’option câlin puisque le contact physique aimant est un générateur de bien-être.
  • Adoptons des rituels sérénité en famille pour alimenter le calme et apprendre à réguler le stress.
    Certains mots ont notamment le pouvoir de nous apaiser physiquement et mentalement. Quand ils sont accompagnés d’une longue respiration, leur effet est décuplé grâce à la pleine conscience. De plus, leur répétition au fil des jours crée un ancrage positif.

    Je vous invite d’ailleurs à tester  un exercice simple basé sur ces mots. Il est extrait du livre « 50 activités de méditation pour toute la famille » de Marine Locatelli et Catherine Lannoy

     

    1. Fermez les yeux et prenez 3 longues respirations (inspiration/expiration) en ayant conscience de l’air qui rentre et sort de votre corps.
    2. Remplacez vos pensées négatives par les mots « lenteur-profondeur », « calme-bien-être », « instant-présent-sourire ». Prononcez-les lentement dans votre tête.
    3. Souriez.

Alors, ça va mieux ?

 

Le mot de la fin :

Quand nous crions : nous transmettons le stress.

Quand nous sourions : nous apaisons le stress.

Quand on connait l’effet du stress sur les enfants, faisons le bon choix en pleine conscience !

Zeeeeeen !

 

Coup de pouce supplémentaire pour les rituels :

 

Un commentaire.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂