Qu’est-ce que ce trouble du déficit de la nature dont souffrent les enfants ?

Selon Richard Louv, journaliste et écrivain américain, les enfants souffrent d’un trouble du déficit de la nature, pointant ainsi un manque de contact régulier avec un environnement naturel qui a pour conséquence de limiter leur développement cognitif et leur créativité  notamment.

Cette formulation n’est pas anodine.  En effet, il y a un lien entre cette proximité avec la nature et le TDAH.

Des études suggèrent que la nature peut être utilisée comme thérapie pour le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH), avec ou même en remplacement des médicaments ou des thérapies comportementales.

Certains chercheurs recommandent que les parents et les éducateurs mettent à la disposition des enfants atteints de TDAH plus d’expériences autour de la nature et soutiennent ainsi leur fonctionnement attentionnel et en minimisent leurs symptômes.

La nature nous apaise en nous « fascinant »

Des psychologues (Stephen et Rachel Kaplan) ont même mené une étude pendant 9 ans à l’issue de laquelle ils ont démontré le caractère « réparateur » de la nature.

Pour cela, ils ont défini deux types d’attention : l’attention dirigée (consciente) et la fascination (inconsciente).

Ils ont découvert que trop d’attention dirigée mène à ce qu’ils appellent la «fatigue de l’attention dirigée», marquée par un comportement impulsif, l’agitation, l’irritation et l’incapacité à se concentrer. La fatigue de l’attention dirigée se produit parce que les mécanismes inhibiteurs neuraux se fatiguent en bloquant les stimuli concurrents. Comme l’a expliqué Stephen Kaplan dans la revue Monitor on Psychology,

«Si vous pouvez trouver un environnement où l’attention est automatique, vous permettez à l’attention dirigée de se reposer. C’est alors une environnement qui « fascine » »

Le facteur de fascination associé à la nature est réparateur, et il aide à soulager les individus de la fatigue liée à l’attention dirigée.

 

Source : « The last child in the woods » de Richard Louv

 

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂