La psychologie positive valide le cododo !

la-psychologie-positive-valide-le-cododo

Comme Martin Seligman l’expose dans son livre « Vivre la psychologie positive », le but essentiel de la parentalité est d’instaurer un attachement sécure (sentiment de sécurité et de confiance de l’enfant pour ses parents ou la figure d’attachement). C’est à cette condition que l’enfant s’épanouira, explorera le monde, développera ses forces et ses compétences sociales.

 

Parmi les moyens d’instaurer cet attachement, il cite le cododo.

Dormir avec son bébé permet à l’enfant de « baigner » dans les émotions positives, propices à son bonheur et ce pour plusieurs raisons :

– renforcement des liens d’amour et de l’attachement sécure

Cela crée de puissants liens d’amour qui favorisent l’attachement sécure. Quand un bébé se réveille et qu’il sent ses parents à ses côtés, sa peur de l’abandon diminue et son sentiment de sécurité augmente.

Ce conseil est encore meilleur pour les parents surbookés pendant la journée car cela permet d’interagir plus souvent avec leur enfant.

– sécurité : nous nous inquiétons tous pour la sécurité physique de nos enfants. Être juste à côté d’un bébé nous met en première position pour lui porter assistance et même le sauver en cas de besoin.

– aventures avec papa : culturellement, les mères s’occupent plus des enfants. Il en découle un lien émotionnel fort dont le papa est (presque) exclu. Dormir avec le bébé permet d’atténuer cet effet et rétablit quelque peu l’équilibre entre les liens.

 

Sachez également que le cododo est pratiqué par la grande majorité des pays du monde, comme par exemple au Japon où les enfants sont autonomes et socialement responsables très tôt. Il n’y a donc pas de risque de dépendance.

 

Complément :

L’attachement sécure au coeur du bonheur et de la réussite de l’enfant

Neurosciences : quand l’enfant se coupe de ses émotions

 

Source :

Vivre la psychologie positive de Martin Seligman disponible sur amazon.fr

vivre-de-la-psychologie-positive

Un commentaire.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *