La psychologie positive valide le cododo !

la-psychologie-positive-valide-le-cododo

Comme Martin Seligman l’expose dans son livre « Vivre la psychologie positive », le but essentiel de la parentalité est d’instaurer un attachement sécure (sentiment de sécurité et de confiance de l’enfant pour ses parents ou la figure d’attachement). C’est à cette condition que l’enfant s’épanouira, explorera le monde, développera ses forces et ses compétences sociales.

 

Parmi les moyens d’instaurer cet attachement, il cite le cododo.

Dormir avec son bébé permet à l’enfant de « baigner » dans les émotions positives, propices à son bonheur et ce pour plusieurs raisons :

– renforcement des liens d’amour et de l’attachement sécure

Cela crée de puissants liens d’amour qui favorisent l’attachement sécure. Quand un bébé se réveille et qu’il sent ses parents à ses côtés, sa peur de l’abandon diminue et son sentiment de sécurité augmente.

Ce conseil est encore meilleur pour les parents surbookés pendant la journée car cela permet d’interagir plus souvent avec leur enfant.

– sécurité : nous nous inquiétons tous pour la sécurité physique de nos enfants. Être juste à côté d’un bébé nous met en première position pour lui porter assistance et même le sauver en cas de besoin.

– aventures avec papa : culturellement, les mères s’occupent plus des enfants. Il en découle un lien émotionnel fort dont le papa est (presque) exclu. Dormir avec le bébé permet d’atténuer cet effet et rétablit quelque peu l’équilibre entre les liens.

 

Sachez également que le cododo est pratiqué par la grande majorité des pays du monde, comme par exemple au Japon où les enfants sont autonomes et socialement responsables très tôt. Il n’y a donc pas de risque de dépendance.

 

Complément :

Les règles de sécurité de base (via Naitre et grandir)

Que l’on dorme ou non avec bébé, voici les règles à suivre pour un sommeil sécuritaire.

  • Ne jamais faire dormir un bébé sur une surface molle comme un lit d’eau, sur un lit de type cododo, sur un divan, dans un siège d’auto, dans une balançoire ou dans un porte-bébé. Ne pas laisser un enfant seul dans un lit d’adulte.
  • Ne jamais dormir avec son bébé si un des parents est exténué ou a consommé de l’alcool, des drogues ou des médicaments. Les parents très obèses ne devraient pas partager le lit de leur bébé.
  • Ne jamais laisser le bébé dormir avec un autre enfant, un animal ou quelqu’un d’autre que ses parents.
  • Toujours faire dormir bébé sur le dos, que ce soit pour la nuit ou pour la sieste. Le nombre de cas de décès subits du nourrisson a diminué de façon marqué (plus de 50 %) partout où les parents ont respecté cette consigne. Lorsque l’enfant est capable de se retourner par lui-même (habituellement vers 5 à 6 mois), il n’est plus nécessaire de le forcer à dormir sur le dos. Si l’enfant a un important problème de reflux gastro-oesophagien ou une malformation des voies respiratoires, consultez le médecin pour savoir dans quelle position le coucher. En général, les spécialistes recommandent quand même le dodo sur le dos pour ces enfants.
  • Enlever tout oreiller de même que les couvertures lourdes, les couettes, les édredons et les doudous. Il est plutôt suggéré de vêtir le nouveau-né d’une combinaison pour la nuit si on craint qu’il ait froid.
  • Dans le lit de bébé, il est conseillé d’utiliser seulement un drap léger. Ne pas mettre d’oreiller, de couette ou de couverture lourde, de contour de lit, de peluches ou de doudou dans son lit. L’Académie américaine de pédiatrie préconise même de ne pas utiliser de couverture dans la bassinette et de vêtir bébé d’une combinaison pour la nuit
  • S’assurer que l’espace où le bébé dort est sécuritaire afin qu’il ne tombe pas ou qu’il ne se retrouve pas coincé.

 

Accessoires

Il existe des alternatives sécurisantes de ce type (dispo ici) : un berceau accolé au lit parental. Le bébé reste ainsi à proximité.

 

Complément :

L’attachement sécure au coeur du bonheur et de la réussite de l’enfant

Neurosciences : quand l’enfant se coupe de ses émotions

 

Source :

Vivre la psychologie positive de Martin Seligman disponible sur amazon.fr

vivre-de-la-psychologie-positive

3 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *