Psychologie positive : comment être plus heureux dans notre parentalité ?

Il est fort possible que vous soyez sur le point de craquer…les soucis s’accumulent, les enfants n’écoutent pas, l’emploi du temps est intenable, les factures s’accumulent…Et puis votre voisin vous regarde de travers, votre collègue vous critique peut-être… quand aux informations diffusées à la radio et à la TV, elles vous donnent le cafard…oh, il pleut maintenant… Il ne manquait plus que ça…

Toutes ces données à connotation négative sont captées par notre cerveau qui en rajoute avec des exagérations et des ruminations mentales… Normal, ce sont là des sources de menace potentielle pour votre intégrité et ,par conséquent, il est nécessaire de les prendre en compte en priorité afin de vous garder en vie… c’est là l’objectif principal et inconscient de notre cerveau…

Le cerveau agit comme du Velcro avec les expériences négatives et comme du Téflon sur les expériences positives.
Rick Hanson

Mais, on l’aura compris, ces peurs et ces dangers ne sont souvent que des illusions qui finissent par nous déprimer à force de tourbillonner dans notre tête.

Alors, comment contrecarrer la tendance naturelle de notre cerveau à attraper le négatif ?

En se servant des découvertes de la psychologie positive qui stipulent que nous pouvons VOLONTAIREMENT porter notre attention sur les sources de plaisir et de joie afin de faire durer les émotions agréables et ainsi favoriser la bonne humeur. Ainsi, nous compensons le côté pessimiste de notre fabuleux cerveau par un afflux d’optimisme. Cet effort conscient de notre part agit positivement sur de nombreux aspects :

  • baisse du stress
  • meilleure capacité de réflexion et de concentration
  • meilleurs rapports sociaux avec notre environnement (dont nos enfants)
  • augmentation du niveau de bonheur
  • résilience et persévérance accrues
  • sommeil amélioré
  • santé mentale et physique accrue

Concrètement, comment développer le positif dans nos vies et plus particulièrement dans notre quotidien de parent ?

Je vous invite à tester cet exercice simple proposé par Agnès Dutheil auteure de « La psychologie positive avec les enfants » :

 

 

Respirer pour amplifier les émotions agréables et l’ancrage positif 

Et pour s’imprégner totalement, suivez ce conseil du moine bouddhiste Thich Nhat Hanh :

Faites pause quand vous ressentez de la joie ou du bonheur et pratiquez cet exercice :

« J’inspire, je suis conscient(e) de la sensation de joie en moi ;

J’expire, je souris à la sensation de joie en moi.

’inspire, je suis conscient(e) de la sensation de bonheur en moi ;

J’expire, je souris à la sensation de bonheur en moi. »

 

Alors, heureux de connaître ces « trucs » positifs ?

 

Sources :

« La psychologie positive avec les enfants » d’Agnès Dutheil

« Le cerveau de Bouddha » de Rick Hanson

One Comment

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *