Pourquoi les enfants de moins de 3 ans ont du mal à suivre les règles (bien qu’ils les comprennent)

Si vous êtes un/e fidèle lecteur/lectrice de ce site , vous avez découvert les bienfaits éducatifs de la formulation positive et le choix de présenter des règles plutôt que des interdits aux enfants.

Ainsi la compréhension de la phrase « Ne touche à rien chez le médecin«  demande un énorme effort (presque insurmontable) à l’enfant car son cerveau ne lui permet pas de visualiser ce qu’il ne faut pas faire (inhibition).

« Tu as le droit de toucher uniquement à ceci et ceci. » Cette expression sous forme de règle est plus pertinente mais… il se peut que votre enfant de moins de 3 ans, bien qu’il soit capable de vous répéter cette règle, ne réussisse pas à l’appliquer.

Est-ce de la mauvaise volonté ou de la provocation ? Non, c’est juste que des mots restent des mots sans image pour les enfants et de là à ce qu’ils deviennent des comportements, nous devons lui laisser le temps de former le petit film mental de ce qu’on attend de lui et de coordonner l’image avec le geste.

Alors, avant que le nouveau comportement soit adopté, l’enfant va opter pour ce qu’il maitrise le mieux : regarder, toucher, goûter, … Il explorera donc le monde en manipulant et en portant des objets à sa bouche. C’est un réflexe quasi instinctif pour lui.

Avec la maturation de son cerveau et notamment de la zone du cortex préfrontal, il apprendra à inhiber ses gestes pour se rappeler les règles et les appliquera dans la réalité.

Cette intégration des gestes se fera d’autant mieux que l’enfant n’est pas « pressé » par des cris ou des menaces. Le cerveau déteste la violence et la rudesse.

Donc, patience, bienveillance et démonstration : par mimétisme, l’enfant reproduira ce qu’il observe avant d’en comprendre totalement les conséquences.

 

Source : « J’ai tout essayé » d’Isabelle Filliozat

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂