Un tout-petit ne sait pas faire face au stress seul

Le stress est nocif pour le cerveau des enfants qui ne savent pas y faire face seuls. Ils ont donc besoin d’une présence bienveillante à leurs côtés pour les sécuriser, les bercer, les aider à verbaliser leurs émotions,…
C’est ainsi que l’enfant construit progressivement son propre système de résistance au stress en développant des zones spécifiques du cerveau supérieur (cortex), un système qui lui sera profitable tout au long de sa vie.
Cette vidéo dans laquelle Catherine Gueguen prend la parole sur ce thème du stress est à partager largement auprès des parents et professionnels de l’éducation.

 

Stress et pleurs nocturnes

Plus spécifiquement, sur le thème des pleurs nocturnes : « Quand un enfant pleure, c’est un appel au secours ».

 

10 conseils pour diminuer le stress des enfants

Je vais compléter cet article avec quelques pratiques simples qui aident à réduire le stress chez les enfants :

  1. Multipliez les contacts physiques : les câlins sont LE remède anti-stress par excellence. (voir cet article)
  2. Encouragez : afin de surmonter les épreuves et progresser, les enfants ont besoin d’encouragements (mais pas de jugement ni d’étiquette) (voir cet article)
  3. Renforcez sa sécurité intérieure : la sécurité intérieure est la base de la confiance en soi. (voir cet article)
  4. Faites de l’exercice : les enfants ont besoin de bouger. De plus, l’exercice physique est un booster pour le développement du cerveau.(voir cet article)
  5.  Ecoutez avec empathie : l’écoute sans jugement associée à une aide à la verbalisation émotionnelle rend heureux les enfants (voir cet article).
  6. Calme et pleine conscience : pour combattre le stress, optons pour la respiration et les expériences en pleine conscience. Apprenons aux enfants à se concentrer sur leur sens pour calmer leur mental (voir cet article).
  7. Mangez sainement : « l’aliment est notre premier médicament » écrivit Hippocrates. Isabelle Filliozat nous expliquait dans cet article que ce que nous donnons à nos enfants a un impact sur leur comportement (voir et article).
  8. Jouez : « le jeu est le travail de l’enfant »  selon Pauline Kergomard. Et elle a raison. Voici des jeux qui facilitent l’épanouissement des enfants.
  9. Créez : l’art diminue le stress et les enfants débordent d’imagination. Profitons-en ! Facilitons leur créativité ! (voir cet article)
  10. Coupez la contagion du stress en travaillant sur vous-même : les enfants absorbent le stress de leur environnement. Le calme a d’ailleurs la même capacité à se transmettre. Donc, formons-nous à des techniques anti-stress que les enfants imiteront. (voir cet article)
3 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *