On devrait enseigner aux enfants l’art d’être heureux.

On devrait enseigner aux enfants l’art d’être

« On devrait enseigner aux enfants l’art d’être heureux. Non pas l’art d’être heureux quand les circonstances sont passables et que toute l’amertume de la vie se réduit à de petits ennuis. La première règle serait de ne jamais parler aux autres de ses propres malheurs, présents ou passés. Car la tristesse est comme un poison. On peut l’aimer, mais non s’en trouver bien; et c’est toujours le plus profond sentiment qui a raison à la fin.

Quelle chose merveilleuse serait la société des hommes, si chacun mettait de son bois au feu, au lieu de pleurnicher sur des cendre ! »

Alain

 

Je vais me permettre de discuter la première règle établie par Alain. Je pense qu’il est essentiel de ne pas cacher ses sentiments aux enfants mais plutôt de les verbaliser et de montrer dans quelle démarche nous nous inscrivons pour améliorer la situation.

En gros, il s’agit donc de :

1) autoriser l’expression des sentiments (positifs comme négatifs) sans jugement.

2) montrer leur caractère éphémère et s’ancrer dans l’action (et donc la solution).

3) amplifier les évènements porteurs d’émotions positives et marquer une pause pour les savourer.

4) veiller à employer des formulations et un vocabulaire le plus positif possible.

5) apprendre aux enfants à identifier ce qu’ils pensent de ce qui est et à se concentrer volontairement sur des éléments positifs.

 

Qu’en pensez-vous ?

 

Des articles pour avancer sur ce sujet :

Comment apprendre le bonheur aux enfants (Christophe André).

Les 3 tamis d’une communication positive à apprendre aux enfants (et aux adultes)

Phrases et méthode pour apprendre l’optimisme à votre enfant

L’amour est le carburant de l’enfant : voici comment remplir son réservoir

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂