Mon enfant manque de confiance en lui : les conseils de Stéphane Clerget

Je vous invite à découvrir aujourd’hui une vidéo très utile sur la confiance en soi chez l’enfant. C’est Stéphane Clerget, auteur du « Pédopsy de poche » qui nous livre de précieux conseils sur le sujet. Je vous retrouve après pour une synthèse et des liens pour vous aider. Bon visionnage.

 

Pourquoi doit-il avoir confiance en lui ?

Un enfant en souffrance de confiance en lui va se priver d’une grande partie des expériences nécessaires à son développement. Ainsi, il n’osera pas ou peu tenter de nouvelles activités de crainte d’échouer ou encore, il aura tendance à rester à distance de ses pairs. Ce manque de prise de risque ralentira son développement car il ne pourra pas apprendre de ses erreurs et ajuster sa manière de procéder.

 

Les réflexes à éviter

Parmi les réflexes à éviter :

la surprotection : faites lui confiance en veillant tout de même à sa sécurité. Pensez qu’il a bien dû tomber plusieurs fois pour apprendre à marcher. Si vous lui aviez à tout prix évité ses chutes, il n’aurait pu s’exercer suffisamment pour réussir.

surprotection

les critiques personnelles : Conseillez-le sur sa manière de faire sur un mode descriptif plutôt que de le juger personnellement car cela dégradera son estime personnelle.

Capture d’écran 2015-05-15 à 14.33.44

pas d’attentes trop élevées : les attentes des parents jouent un grand rôle dans le comportement de l’enfant car nous lui envoyons de nombreux signes verbaux et non-verbaux qui l’influencent inconsciemment (voir cet article sur les attentes). Gardez vos objectifs pour vous, veillez à ce qu’ils soient positifs mais ne soyez pas pressés pour qu’il les atteigne. Votre rôle est de décomposer l’objectif global en mini objectifs pour les inscrire dans une progression adaptée à la courbe d’apprentissage de l’enfant. Si vos objectifs sont trop élevés, l’enfant va se décourager et remettre en question ses compétences.

Capture d’écran 2015-05-15 à 14.39.22

 

montrez-lui votre amour inconditionnellement : donnez des preuves d’amour à votre enfant et faites lui comprendre que cet amour n’est pas conditionné par ses échecs ou ses réussites. Lisez cet article pour vous aider.

montrez lui votre amour

 

La bonne conduite à tenir :

 

protégez-le : sécurisez son espace de jeu, intervenez s’il est embêté par des enfants à l’école, donnez-lui des protections pour ses activités, apprenez-lui à chuter (les arts martiaux sont très bien pour cela), donnez-lui des consignes précises pour sa sécurité, fixez des règles avec lui.

responsabilisez-le : attribuez-lui des tâches à accomplir, y compris ménagères (peser les fruits au supermarché, mettre la table, laver les vitres, payer le pain, aller demander un renseignement à quelqu’un,…). Notez chaque jour dans un cahier ses réussites et relisez-les avec lui en décrivant ce que vous avez vu (sans juger).

responsabilisez l'enfant

autonomisez-le : laissez-le faire ses devoirs sans être sans cesse derrière lui. Revenez régulièrement pour vérifier son avancée et encourager ses efforts. Ne vous substituez JAMAIS à une tâche qu’il sait accomplir, même si vous le trouvez « trop long » pour la réaliser.

autonomisez l'enfant

développez ses activités : Faites-lui tester plusieurs activités afin qu’il découvre ses talents et ses goûts. L’aspect social est aussi primordial pour lui. Côtoyer des enfants en dehors du cadre scolaire lui apprendra à développer ses compétences sociales.

développez ses activités

 

le soutien des autres : la communication et les interactions sociales contribuent au développement du cerveau et de la confiance de l’enfant. Les activités citées ci-dessus sont un moyen de l’aider un plus chaque jour.

le soutien des autres

Valorisez-le : remarquez tout ce que fait de bien votre enfant. Une simple description de ce que vous voyez encouragera l’enfant à poursuivre ses efforts et à mémoriser son expérience (lisez cet article pour plus de détails). En revanche, je ne suis pas partisan des compliments, critiques et des jugements en général.

Capture d’écran 2015-05-15 à 15.05.03

 

travaillez sur votre propre confiance en vous car votre enfant vous imite et vos messages de confiance risquent de lui paraitre incohérents si vous lui montrez le contraire de ce que vous lui préconisez. Lisez cet article pour développer cette notion de transfert de confiance.

Voici un article qui vous aidera à avoir confiance en vous.

 

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂