Méthode pour écouter les émotions des enfants (par Isabelle Filliozat)

Méthode pour écouter les émotions des enfants (par Isabelle Filliozat)

 

Je vous invite à découvrir une méthode d’écoute émotionnelle présentée par Isabelle Filliozat dans son cahier de travaux pratiques pour apprendre à gérer ses émotions. En appliquant cette méthode, vous faciliterez l’expression des émotions de votre enfant et contribuerez à la satisfaction des besoins qui lui font défaut.

Cette démarche est d’autant plus importante que le cerveau des enfants est immature et ils sont susceptibles d’être totalement débordés par une tempête émotionnelle. Ils ont donc besoin d’aide.

Notez aussi qu’une émotion qui n’est pas exprimée menace de grossir et d’éclore plus tard. Il est donc important de parler des émotions régulièrement et de ne pas cacher les vôtres. En effet, en posant des mots sur ce que vous ressentez, vous montrez comment procéder et vous donnez tacitement l’autorisation à votre enfant de faire de même. Il comprendra ainsi l’utilité des émotions et qu’il est possible de les exprimer sans violence. Cette apprentissage émotionnel est un cadeau pour la vie.

 

cahier de travaux pratqies pour apprendre à gérer les émotions

Etape 1 : Mise en condition

  • Videz votre tête de vos jugements et croyances (comme « il m’en veut »). Concentrez-vous sur votre respiration pendant quelques secondes pour cela.
  • Nourrissez cette pensée : « mon enfant a besoin de mon aide. « 
  • Mettez-vous au même niveau que lui dans une attitude bienveillante
  • Regardez votre enfant pour vous « connecter » avec lui. Laissez émerger l’empathie.
  • Respirez profondément en ressentant ce qu’il éprouve.

Visualisez à présent cette scène :

Imaginez que vous tenez une vasque dans laquelle l’enfant va déverser ses émotions, ses larmes, sa colère, des mots de haine ou de désespoir…Il est important d’imaginer que tout cela tombe dans une vasque en dehors de vous car vous risqueriez d’être top affecté pour continuer.

les serrures du coeur

Etape 2 : Faciliter l’expression

  • Enclenchez la discussion avec empathie : « Je vois que c’est dur pour toi » , « tu as l’air énervé. » , « j’ai l’impression que tu es triste… »
  • Si l’enfant se ferme, n’insistez pas. Rassurez-le : « Tu es touché par ce que je t’ai dit et tu ne sais pas comment répondre, c’est difficile pour toi de m’en parler…« . Dites alors ce que vous ressentez : « Je me sens triste et démuni. J’aimerais pouvoir t’aider. Veux-tu me dire ce que tu as sur le coeur ?« . Puis marquez un silence.
  • L’enfant va parler. Ecoutez-le et encouragez-le avec des « phrases reflets ». S’il dit « Je te déteste », répondez « tu es en colère contre moi ». Ou émettez des sons comme « hum » , des « oui » ou faites des hochements de tête pour marquer votre totale attention sans l’interrompre. Evitez absolument les « pourquoi », les reproches, les jugements, les réflexes d’auto-défense, etc. qui bloquent le dialogue. Facilitez l’expression et guidez-le pour trouver et verbaliser le besoin derrière ses émotions.

 

Pour compléter :

Vocabulaire des émotions (via):

Peur :

anxieux, timoré, modeste, confus, désorienté, craintif, fragile, défensif, émotif, faible, coupable, effrayé, harcelé, démuni, agité, perdu, nerveux, paniqué, plein d’appréhension, pessimiste, chancelant, tendu, angoissé, timide, incertain, coincé, troublé, dévalorisé, honteux, accablé, affolé, angoissé, anxieux, apeuré, atterré, broyé, défait, désemparé, déstabilisé, épouvanté, hébété, horrifié, inhibé, inquiet, insécurité, méfiant, paralysé, perplexe, terrorisé.

 

Colère :

fâché, contrarié, amer, énervé, rebelle, furieux, renfrogné, hostile, plein de haine, jaloux, mesquin, insatisfait, distant, sous pression, protestataire, provocant, rancunier, révolté, rageur, belliqueux, brutal, mécontent, trompé, trahi, détesté, frustré, dur, critique, agacé, froid, dégoûté, agacé, agressif, aigri, amer, contrarié, désagréable, destructeur, énervé, enragé, exaspéré, fâché, frustré, haineux, horripilé, hystérique, irrité, ulcéré, vindicatif, violent.

 

Tristesse :

apathique, plein de regret, abattu, vaincu, déprimé, désespéré, dépité, détaché, découragé, embarrassé, vide, humilié, blessé, inadéquat, isolé, léthargique, malheureux, négligé, nostalgique, rejeté, triste, bête, affligé, désolé, fatigué, laid, inintéressant, mal à l’aise, seul, dépressif, abattu, affligé, bouleversé, cafardeux, chagriné, déçu, démoralisé, démotivé, éploré, esseulé, fatigué, impuissant, mélancolique, misérable, morne, nostalgique, pessimiste, piteux, résigné, triste, vain.

 

Joie :

affectueux, agréable, confortable à l’aise, chanceux, tendre, enthousiaste, exubérant, en harmonie, libre, en communion,  amical, en forme, bon, reconnaissant, heureux, gai, plein d’espoir, ravi, intense, allègre, joyeux, aimé, merveilleux, en sympathie, optimiste, passionné, décontracté, satisfait, chaleureux, accompli, affectueux, à l’aise, assouvi, bienveillant, chaleureux, comblé, détendu, émerveillé, enchanté, enjoué, enthousiasmé, motivé, optimiste, ravi, revigoré, serein, soulagé, vif, vivant.

 

Besoins d’outils ?

25 outils et méthodes pour la gestion des émotions des enfants

 

Source :

Le cahier de travaux pratiques pour apprendre à gérer ses émotions est disponible sur Amazon et chez votre libraire préféré.

5 Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *