L’étiquette d' »enfant tyran » inverse les responsabilités

Je souhaitais partager avec vous un texte de Catherine Gueguen à propos du mythe de l' »enfants tyran ». C’est un thème important car cette vision alimente notamment la violence dans l’éducation.

« L’image d' »enfant tyran » inverse les responsabilités. Elle place l’enfant en position de bourreau et met l’adulte en position de victime. Dans la relation adulte-enfant, qui a la place dominante ? Qui est le plus fragile ? Lequel des deux tyrannise l’autre, le parent ou l’enfant ? Le rapport adulte-enfant est inégalitaire physiquement et moralement, l’adulte dominant l’enfant par sa force physique mais aussi par son emprise morale, psychologique, intellectuelle. Cette image de l' »enfant tyran », ce danger brandi en avant d’un enfant dominateur est un non-sens car c’est bien l’adulte qui a tous les instruments du pouvoir et qui trop souvent en use facilement ou abusivement pour soumettre l’enfant, le rendre obéissant, l’obliger à faire comme l’adulte veut et quand il veut.

Cette conception de l' »enfant tyran » ne peut plus tenir au regard des connaissances actuelles sur l’immaturité, la fragilité et la vulnérabilité du cerveau dans la petite enfance.

 

Lorsque nous cesserons de penser que la parentalité reproduit un schéma de bourreau/victime/sauveur (que nous avons peut-être subi dans notre propre enfance) et que nous nous traiterons tous sur le même pied d’égalité, les violences reculeront grandement.

L’éducation n’est pas une opposition mais une collaboration.

 

Les livres de Catherine Gueguen sont un excellent moyen de détruire des croyances erronées et de changer nos comportements.

 

Source : « Pour une enfance heureuse » de Catherine Gueguen

2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂