Les petites (et les grandes) émotions de la vie

On ne le dira jamais assez, les émotions font partie de nous. Elles colorent notre vie. Apprendre à les identifier, les accepter et les exprimer est un des piliers de l’épanouissement personnel. Alors, autant commencer le plus tôt possible !

Le livre que je vous présente aujourd’hui remplit parfaitement cette fonction d’aide au développement de l’intelligence émotionnelle des enfants (et des parents).

Voici « Les petites (et les grandes) émotions de la vie » de Montse Gisbert.

Les petites et les grandes émotions de la vie

 

Le livre débute avec le bonheur, celui qui nous fait nous sentir comme un poisson dans l’eau. Il se poursuit avec la consolation dont les mots doux comme du miel calment, réconfortent et soulagent un gros chagrin, une peine ou une douleur. Et c’est ainsi sur 80 pages de vie qu’offre ce magnifique album…qui se termine avec l’amour qui donne des frissons et fait battre le coeur. 🙂

IMG_0269

 

Ce livre permettra aux enfants :

  • d’enrichir ou d’acquérir le vocabulaire des émotions afin de pouvoir dire avec de plus en plus de précision « je me sens … »
  • de légitimer les émotions dans les relations parents/enfants.
  • d’apprendre à reconnaitre et accueillir les émotions (y compris les sensations corporelles).
  • de découvrir des expressions et métaphores (heureux comme un poisson dans l’eau, doux comme du miel, sentir sa figure s’allumer comme un phare, …)
  • d’identifier les émotions chez les autres et les moyens de les déclencher (un mot peut blesser ou faire rire par exemple, un geste peut réconforter, etc.)

colère

Pour les adultes :

  • de réviser (ou d’apprendre) le vocabulaire des émotions.
  • de se donner le droit de les exprimer aussi (vive l’exemplarité).
  • d’en apprendre plus sur la « réalité » de votre enfant (les émotions sont réelles pour lui) et ses expériences.
  • de l’accompagner dans une démarche sociale et empathique (« selon toi, que ressent Paul maintenant ? »)

Suggestions :

Au cours de la colecture, évoquez avec votre enfants des expériences qu’il a vécues et les émotions ressenties. Profitez-en pour lui demander si l’émotion est toujours aussi forte. Par là-même, vous pouvez évoquer plusieurs aspects des émotions :

  • le fait qu’elles soient éphémères (sinon ce sont des sentiments).
  • elles colorent nos souvenirs et sont stockées dans notre mémoire avec d’autres informations (comme le lieu, les personnes présentes, etc.).
  • on peut rappeler des souvenirs plaisants pour améliorer notre humeur grâce à notre mémoire et notre imagination.
  • y poser des mots permet de les libérer (si elles sont douloureuses) ou de les revivre avec le sourire (si elles sont plaisantes).
  • que derrière chaque émotion se cache un besoin et que la verbalisation permet d’établir des dialogues qui visent à satisfaire ce besoin.

 

Selon moi, le message le plus important à répéter est que l’enfant a parfaitement le droit d’éprouver des émotions et de les exprimer avec des mots car cela permettra de trouver des solutions via la communication.

 

Les petites (et les grandes) émotions de la vie est disponible sur Amazon (12€).

Un commentaire.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂