Les immenses vertus du contact peau à peau

Les contacts peau à peau ont des effets remarquables et durables à court et long terme. C’est ce qu’a notamment démontré la chercheuse Ruth Feldman qui a étudié les relations parents-enfants et l’ocytocine.

Long terme

En s’appuyant sur une étude réalisée en 2014, elle rappelle que le peau à peau régule de nombreux systèmes physiologiques tels que le système végétatif, la réactivité au stress, le sommeil. Il participe également à la maturation du cortex-préfrontal qui agit sur les fonctions intellectuelles (mémoire, apprentissage, langage, présence dans l’espace,…) et la régulation des comportements et des émotions.

Cette étude fut menée auprès de 146 enfants nés prématurément, sans anomalie neurologique.

73 enfants ont bénéficié du peau à peau à raison d’une heure par jour pendant 14 jours consécutifs tandis que 73 enfants ont été laissés en couveuse.

Durant 10 ans, ces enfants ont eu, à 7 reprises, des bilans physiologiques, psychologiques et cognitifs. La santé mentale des parents a été évaluée ainsi que la relation mère-enfant.

Cette étude a démontré que le peau à peau réalisé au cours des 14 jours après la naissance réduit l’anxiété maternelle et améliore l’attachement parent-enfant. Il a aussi des effets positifs sur le rythme respiratoire des enfants.

A plus long terme, il améliore le développement cognitif et les fonctions exécutives. De plus, ces effets sont durables : à 10 ans ces enfants vont bien psychologiquement et physiquement. Ils savent faire face au stress, ont un bon sommeil et un bon fonctionnement intellectuel.

 

Court-terme 

Le peau à peau a un effet régulateur immédiat sur les émotions et le stress. Un bébé nu blotti contre la peau de sa mère ou de son père vit un échange d’affection, de sensations et de chaleur. Il s’apaise presque instantanément. Ce contact a aussi pour vertu de faciliter la pensée et la concentration. Sous l’effet de neurotransmetteurs, le cœur et la respiration ralentissent, la tension diminue. Ajoutons que les défenses immunitaires augmentent et la digestion est stimulée.

Bref, vive le contact peau à peau !

 

Source : »Vivre heureux avec son enfant » de Catherine Gueguen

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂