La fenêtre de Johari : un super outil de communication pour les enfants (et les parents)

Je vous invite à tester un outil qui permettra aux enfants et aux adultes de developer leur intelligence relationnelle, de mieux se connaître et d’apprendre à communiquer. 

Il s’agit de la fenêtre de Johari que voici :

Comme vous le voyez, il s’agit d’une grille de lecture qui laisse apparaitre 4 parties :

Zone publique : ce sont les informations connues publiquement. Elle représente la manière dont tout le monde nous voit.

 

Zone cachée : il s’agit de notre jardin secret. Ce sont les informations que nous ne jugeons pas nécessaires de transmettre à autrui ou que nous n’avons pas pensé à révéler. La zone cachée est alimentée à la fois par une action consciente et par des réflexes inconscients.

 

Zone aveugle : cette zone est particulièrement interessante. Elle représente l’image qu’ont les autres de nous mais que nous ne connaissons pas. Cette partie est essentiellement dûe à des actions inconscientes de notre part : communication non-verbale, lapsus, tics de langage…mais aussi rumeurs…

 

Zone inconnue : nous avons tous du potentiel inexploité, des talents que nous n’avons pas encore exprimé mais aussi des désirs et des besoins que nous gardons enfouis en nous sans le savoir. Les informations contenues dans cette zone sont donc inconnues de nous et des autres. On peut la remplir avec un point de vue optimiste et porteur d’espoir !

 

Ces 4 zones sont aussi des interprétations et le reflet de nos croyances (subjectif).

Ainsi, un enfant peut CROIRE qu’il est nul en maths (zone cachée) alors que dans les faits (zone publique), ce jugement est erroné et qu’une brillante carrière d’ingénieur l’attend (zone inconnue).

On peut aussi CROIRE que tout le monde sait que nous avons besoin  de réconfort lorsque nous sommes fatigués ou tristes (nous croyons que c’est dans la zone publique). Mais là encore, les notions de Fatigue et de Tristesse ne sont peut-être pas connues des autres (zone cachée) car nous essayons de faire bonne figure. De même qu’ils ne savent pas comment agir pour que nous allions mieux. Dans ce cas, le mieux est de demander ce que nous voulons pour satisfaire nos besoins. Ainsi, la zone cachée (pas d’action) passera en zone publique (action possible relativement à notre demande).

 

Bref, cette fenêtre de Johari est d’une grande richesse pour les grands et les petits.

Pour les plus jeunes, on peut l’utiliser sous forme de jeu avec un pion qui se déplace d’une case à l’autre tout en respectant la zone cachée.

Le fichier PDF est ici.

 

Pour en savoir plus sur la fenêtre de Johari.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂