Idée : le bocal de pompons émotions !

Je vous invite à tester une astuce épatante pour offrir aux émotions toute la place qu’elles méritent dans la vie de toute la famille et plus particulièrement des enfants.

Il s’agit du bocal à pompons émotions !

Le pompon est cette petite boule duveteuse aux différentes couleurs et tailles.

Le bocal est simplement un bocal en verre sur lequel vous pouvez coller une étiquette : « mes émotions + » (pour les émotions agréables) et « mes émotions – » (pour les émotions désagréables). Ou bien, vous pouvez vous focaliser uniquement sur les émotions agréables pour cultiver l’optimisme et la gratitude mais… n’oublions pas que toutes les émotions ont des messages et elles nous renseignent sur la satisfaction de nos besoins. Les émotions désagréables sont par conséquents essentielles et ne doivent pas être occultées.

Le bocal de pompons émotions est très simple d’utilisation :

Quand une émotion est ressentie, on choisit un pompon qui représente le mieux cette émotion et on le dépose dans le bocal (ou les bocaux si vous voulez séparer les émotions ou attribuer un bocal à chacun).

A la fin de la journée, les bocaux sont dépouillés et chacun peut, s’il en a envie ou besoin, parler de telle ou telle émotion ainsi que des circonstances de son apparition.

On essaye de vider ainsi le bocal chaque soir pour repartir neuf dès le lendemain matin ! Il n’y a cependant pas de contre-indication à garder une émotion agréable dans le bocal sur la table de chevet ou sur soi pour passer une meilleure nuit ! 😉

 

Une règle importante à communiquer : toutes les émotions sont utiles et accueillis.

 

Ce que j’aime dans cette idée :

  • le plaisir de manipuler les pompons
  • l’aspect visuel attrayant du bocal qui se remplit
  • la personnalisation de chaque ressenti par rapport au choix de la couleur et de la grosseur du pompon (petite ou grande émotion, émotion agréable ou pas)
  • l’identification des émotions au fil de la journée (cela favorise l’écoute de soi et le développement du cortex préfrontal des enfants qui parviendra ainsi de mieux en mieux en réguler le cerveau émotionnel)
  • la verbalisation de l’émotion soit pour s’en libérer, soit pour réactiver l’émotion agréable en racontant comme elle est apparue.
  • l’opportunité de créer un bocal familial pour augmenter le bien-être de toute la famille et en prendre conscience
  • la possibilité de combiner ses pompons émotions avec les besoins (voir cet article).

 

Qu’en pensez-vous ?

 

 

2 commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂