Faire semblant de téléphoner : un jeu d’imitation aux nombreuses vertus pour les enfants

Dans le magnifique livre « Une année pour apprendre en s’amusant », Elsa Thiriot nous explique pourquoi le jeu d’imitation du téléphone est une incroyable ressource pour les enfants dès 2 ans.

Emotions, soucis, doutes, résolution des problèmes…

L’auteure nous conseille ainsi de disposer un ou plusieurs téléphones (téléphone jouet, téléphone de récupération) à portée des enfants dans la maison et d’écouter ce qu’ils disent en jouant et à qui ils s’adressent. Elsa Thiriot nous indique que certains enfants verbalisent ainsi leurs peurs, leurs soucis ou bien ont des gestes régressifs comme sucer leur pouce. A ce moment, il est judicieux de demander s’ils souhaitent appeler quelqu’un en particulier « pour de faux » et de les aider  en faisant comme si vous étiez cette personne.

Un enfant qui s’est disputé avec un copain peut vouloir réparer la relation par un jeu de rôle. Ou bien, un enfant qui souffre d’une séparation peut se sentir mieux après un dialogue fictif avec la personne qui lui manque (et qui va revenir bientôt).

 

S’entrainer à parler

Pour les enfants qui n’ont pas acquis les compétences nécessaires ou ceux qui manquent d’assurance à l’oral, parler dans un téléphone pour s’amuser est libérateur et motivant. Cette simulation les aidera ensuite à surmonter avec plus d’aisance les situations réelles.

 

Les personnes qui comptent 

Autre idée qui contribue à l’épanouissement des enfant : confectionner un répertoire téléphonique avec les personnes qui comptent dans la vie de votre enfant. Ce rappel et cette conscience de leur présence est une base de sécurité affective pour les enfants et une façon de comprendre que l’enfant a sa place dans cet environnement. Son estime de soi sera renforcée.

 

Un entrainement aux mathématiques et à la mémorisation

En tapant des numéros pour de faux sur le cadran d’un téléphone, on se familiarise avec les chiffres et on améliore sa mémoire. De plus, cela donne une issue concrète à des notions qui peuvent paraitre abstraites.

 

Un moyen de communiquer dans les fratries

Mes parents avaient offert deux téléphone rouges à ma soeur quand elle était petite. Ils fonctionnaient comme des vrais et nous nous amusions à communiquer ainsi. 🙂

 

Le miroir des adultes 

Peut-être passez-vous trop de temps sur votre téléphone ? Les enfants, via ces jeux d’imitation, nous envoient ainsi des messages qui méritent toute notre attention. Miroir, mon beau miroir… 🙂

 

Bref, vous l’avez compris, faire semblant de téléphoner est un jeu d’une grande richesse pour les enfants (et une source d’informations pour permettre aux parents de les aider dans différents domaines). 🙂

 

Tiens, petite madeleine de Proust : vous vous souvenez de ce téléphone ? Il est toujours à la vente (dispo ici par exemple).

 

Sinon, vous avez l’option des gobelets et de la ficelle ou le vieux téléphone de grand mère. 🙂

 

« Une année pour apprendre en s’amusant » d’Elsa Thiriot est disponible sur :

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂