Expression du jour : « dépêche-toi » (+ 5 alternatives efficaces)

Expression du jour %22dépêche-toi%22

« Dépêche-toi » « Grouille » « Tu me mets en retard » …

Ces formules sont anxiogènes pour les enfants et pour les adultes. Elles sont l’expression directe du stress. Lorsqu’on les prononce, aucune solution n’est donnée (comment faire plus vite ?) et l’effet est souvent l’inverse de celui attendu car le cerveau se « bloque ».
Pire, les psychologues ont montré que la répétition de ce scénario dès l’entame de la journée (au réveil, lors du départ pour l’école, pendant le petit déjeuner…) créait une tendance à détester le matin… comme un conditionnement que les enfants expriment d’abord par des grognements puis, une fois adulte, comme des symptômes de la « maladie » étiquetée « je ne suis pas du matin ».

Donc, pour plus de bonheur, « dépêchons-nous » de la bannir de notre vocabulaire pour lui préférer des alternatives beaucoup plus efficaces qui placent l’enfant au centre de l’action, en pleine conscience de son potentiel de changement et d’évolution. Être à l’heure est un entrainement !

Quant au parent, un léger ajustement de l’organisation de la maison et du timing (dès la veille au soir) est nécessaire. Se lever par exemple 10/20 minutes avant tout le monde produit parfois des miracles, tout comme mettre les deux parties d’un autocollant dans chaque chaussure pour connaitre la gauche et la droite. 🙂

Souvenons-nous simplement que le stress est contagieux. Donc autant ne pas « passer cette patate chaude » aux enfants qui ont moins de ressources intellectuelles que nous pour le gérer et sont en phase d’apprentissage permanent !

Allez, on souffle profondément, on sourit et on passe aux suggestions :

5 alternatives efficaces au « dépêche-toi » :

« Nous avons 5 minutes pour nous habiller. Tu veux activer le chronomètre toi-même ? » : laisser utiliser un chronomètre aux enfants est une excellente idée dans le sens où cela les place au coeur de l’action et les aide à se fixer un objectif. Choisissez un gros chronomètre le plus simple possible. Notez l’utilisation du « nous » pour la notion d’effort collectif et de rappel des liens affectifs.

« A la fin de la musique, nous décollons ! » : pour les tâches routinières, la musique booste la « productivité ». Choisissez-la rythmée (sans excès) et surtout joyeuse. Ainsi, l’humeur de tous sera positive. Au final, cette méthode est mieux qu’un chronomètre et offre aussi la possibilité de danser et chanter si on a terminé avant la fin du morceau !

« De quoi as-tu besoin pour faire ceci ? » : en posant cette question, l’enfant se focalise sur les solutions et mesure son potentiel. Il prend également conscience qu’être prêt à l’heure est un travail d’équipe et que chacun peut offrir son aide. Vous pouvez aussi proposer des choix.

« Quel animal es-tu ce matin ? Léopard, aigle, gazelle… » : ce petit jeu de visualisation invite l’enfant à incarner un animal connu pour sa rapidité. C’est aussi un moyen de s’amuser en l’imitant !

« Qu’est-ce que tu attends avec impatience dans cette journée ? «  : Cette question aide à focaliser l’attention sur un évènement à venir (dessin en classe, retrouver les copains/copines,…). Cet objectif positif se concrétisera bientôt grâce aux efforts et l’application de l’enfant !

 

Deux conseils supplémentaires :

  • Pensez à encourager les efforts et les progressions de toute la famille (vous compris) pour renforcer l’esprit d’équipe (façon gratitude le soir avant de se coucher et au fil de la journée)
  • Jouez à être à l’heure : comme activité ludique familiale, amusez-vous à tenir le timing soit en jouant des rôles inversés (l’enfant prend la place du parent) soit avec des jouets. Des solutions encore plus pertinentes apparaitront et un ancrage positif se mettra en place.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂