Astuce : la couleur intérieure pour apaiser la colère des enfants

la couleur intérieure pour apaiser la colère des enfants

Dans le livre  « l’art d’apaiser son enfant pour qu’il retrouve force et confiance« , Lise Bartoli partage avec nous de nombreuses astuces pour répondre à de nombreuses problématiques que peuvent rencontrer les enfants comme celle que nous abordons aujourd’hui : la colère.

L’auteure a une approche qui est basée sur la modification de l’inconscient des enfants via les contes métaphoriques et les visualisations. Elle nomme d’ailleurs cet inconscient « la partie qui sais tout ».

Après avoir lu le livre Incognito (de Daniel Eagleman), j’ai découvert quelle était la réelle puissance de l’inconscient et son rôle central dans nos comportements à chaque instant. Je suis arrivé à la conclusion que la « programmation » de cet inconscient était une voie prometteuse à la fois pour les enfants et pour les adultes. J’évoque le terme informatique de « programmation » car nous sommes proches de la programmation neuro-linguistique de Richard Bandler.

L'art d'apaiser son enfant Lise Bartoli

Dans cette logique, voici un exercice de visualisation positive qui entraînera l’enfant à mieux gérer ses émotions et notamment à calmer sa colère :

«  Je colorie ma colère »

Cet exercice transforme votre enfant en créateur de ses émotions. Ce petit jeu amusant fait appel à sa créativité et au goût qu’ont les enfants pour la peinture et les couleurs. Grâce à cet entraînement, il va associer consciemment et inconsciemment une sensation agréable à une couleur synonyme de tranquillité. Sa partie-qui-sait-tout va enregistrer cette couleur et l’exprimer dès qu’il en aura besoin, comme un peintre qui pose du bleu dans le ciel de sa toile pour signifier que tout est paisible.

• Expliquez à votre enfant qu’il a la capacité de se calmer quand il veut en modifiant sa couleur intérieure. Quand il est installé tranquillement, amenez-le à se rappeler un bon moment calme (les vacances, une partie de jeu, une baignade, un câlin comme maintenant, etc.). Dès qu’il commence à revivre ce moment du passé ou à savourer ce moment de détente avec vous dans le présent, encouragez-le à poursuivre.

• Puis, dites-lui  : «  Il y a une couleur pour tous les moments. Alors je me demande quelle peut être la couleur de tes pensées quand ce sont les moments de calme  ? De quelles couleurs sont tes pensées maintenant  ?  » Dès qu’il vous donne la couleur, confiez-lui  : «  C’est ta couleur du calme, de la tranquillité, des temps tout doux.  »

• Suggérez alors qu’il a la capacité de remplir ses pensées et son cœur, puis tout son corps, partout où il le désire pour ressentir le calme partout. Ajoutez qu’il peut recommencer à se peindre intérieurement de cette couleur du calme quand il le souhaite, même quand il est en colère, comme un peintre qui modifie la couleur de sa toile comme il veut. Il devient créateur  ! Il veut essayer  ? Alors qu’il se rappelle une colère. Quelle est la couleur de la colère  ?

• Une fois qu’il l’a trouvée, ajoutez  : «  Maintenant remplace cette couleur par celle du calme et tu vas voir la différence.  » Une fois qu’il a ressenti le changement, félicitez-le, puis conseillez-lui de s’en servir pour changer la couleur de ses émotions  : «  Une partie de toi a bien enregistré cette couleur qui fait du bien. Alors, à chaque fois que tu seras en colère, elle apportera la bonne couleur et tu pourras très vite te sentir bien. 

 

Source :

« L’art d’apaiser son enfant pour qu’il retrouve force et confiance » de Lise Bartoli est disponible

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *