L’amour inconditionnel : un remède pour diminuer les rivalités dans les fratries

Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste, nous explique ce qui se passe dans la tête des enfants lorsqu’un frère ou une soeur arrive dans leur vie. Leur paysage réel, affectif et social se modifie et des inquiétudes peuvent naitre sur la quantité d’amour que les parents vont leur « réserver ». D’où l’intérêt d’écouter ce qu’ils ressentent et les rassurer sur le fait que l’amour ne se divise pas et qu’il est inconditionnel.

Des suggestions de phrases à dire pour exprimer cet amour inconditionnel :

« Je t’aime parce que tu es toi. Et il en sera toujours ainsi. »

« L’amour ne se divise pas, on ne peut que le multiplier. »

« Je suis heureux-se quand tu es là. »

 

À cela s’ajoutent deux besoins essentiels : le besoin de reconnaissance et le besoin de contact. Les petites marques d’attention quotidiennes, les moments partagés, les câlins le remplissent. Si ce n’est pas le cas, l’enfant pourra « provoquer » des situations via des comportements réprouvés qui lui permettent d’obtenir un semblant de reconnaissance, même négative. Donc, autant faire de notre mieux pour anticiper et, pourquoi pas, l’inviter à demander lorsqu’il sent que sont besoin n’est plus satisfait. Ces affiches sont à votre disposition pour illustrer divers besoins.

 

 

Des livres pour vous accompagner :

Pour les enfants : Un livre que j’affectionne particulièrement pour annoncer une naissance en douceur ( voir ma chronique ici) :

 

Pour les parents : « Frères et soeurs sans rivalité » est un livre essentiel car il fournit des conseils pratiques et réalistes pour favoriser l’entente fraternelle (disponible sur amazon.fr, fnac.com et chez votre libraire)

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂