Mon enfant dit des gros mots : découvrez l’astuce de la permission secrète (pour qu’il arrête)

Ce qui est attirant dans les mots interdits c’est justement le fait qu’ils soient interdits ! Quel délice que de glisser une expression de la liste-qui déclenche-les-gros-yeux-des-parents et les rires étouffés des copains !

Nous allons nous servir de cette particularité, via un jeu, pour transformer cette liste afin d’y insérer ce que nous souhaitons que notre enfant dise. Nous amplifierons le phénomène en donnant le droit de dire des mots grossiers. Enfin, nous lancerons de nouvelles tendances dans la cours de récré ! Tout ça en un article !!!

Mon enfant dit des gros mots _ l'astuce de la permission secrète

Etape 1 + étape 2 : j’autorise ce qui est interdit et j’interdis ce qui est autorisé 

« Tu as le droit de dire [remplacez par le gros mot à éliminer] mais tu dois absolument éviter le mot « cacatoès”.

Cette astuce en contient d’ailleurs une nouvelle avec la première partie de « cacatoès » que les enfants adorent répéter…jusqu’à un certain âge.

Notez que vous pouvez aussi inventer un mot. Exemple : Korapiku (qui est une grave insulte dans une contrée lointaine). La syllabe finale provoque le rire, ce qui facilite l’adoption et la mémorisation.

 

Etape 2 :

Nous avons le pouvoir de transformer la communication des enfants dans une école…

En effet, la cours de récré est un lieu hautement réputé pour la facilité avec laquelle les graines de gros mots poussent. Normal, les enfants en apportent de chez eux et les échangent joyeusement avec leurs pairs. Les joies du partage ! On peut là-aussi se servir de cette spécificité en introduisant une notion à laquelle ne peuvent pas résister les enfants : le secret.

Ainsi, lorsque vous avez donné le mot de substitution très très interdit à votre enfant (qui est donc celui que vous souhaitez qu’il utilise), dites-lui que ceci est un secret et qu’il ne doit sous aucun prétexte le répéter à ses copains. Chuuuut… On nous écoute.

Et là, soyez sûr que dès le lendemain, le mot est confié avec le message suivant : « Voilà le mot interdit…mais ne le répète pas s’il-te-plait, j’ai promis de le garder pour moi. »

Et hop, on lance une tendance…  🙂

 

 

Pour résumer : les 3 étapes essentielles de la lutte contre les gros mots

« Autorisez chaque gros mot que vous voulez que votre enfant cesse de proférer et interdisez formellement (mettez-y le ton en appuyant le message avec un regard très réprobateur) un mot de votre choix plus acceptable. »

Montrez à quel point ce deuxième mot de remplacement vous incommode !!!

Rajoutez que ceci est un secret pour favoriser la contagion.

 

 

Besoin d’inspiration pour les mots interdits ?

Je vous conseille la lecture de « la boite aux mots interdits » de Marie Bataille et Ulises Wensell.

Dispo sur :

Amazon.fr

Fnac.com

Chez votre libraire.

Dès 3 ans (5€20)

51uXiXfkMKL._SX440_BO1,204,203,200_

 

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *