Discipline positive : une erreur est une opportunité d’apprentissage

discipline positive« Les erreurs sont de merveilleuses opportunités d’apprentissage ». Cette affirmation s’exprime par un outil de discipline positive : les 3 « R » de la réparation. Il s’adresse aux parents et se transmet aux enfants qui, nous imitant, apprendront eux-aussi à reconnaitre et réparer leurs erreurs et à mieux gérer les conflits les difficultés dans leur propre vie.

Notons que cette manière bienveillante d’aborder les problèmes trouverait sa place partout : école, travail, vie quotidienne,…

Les erreurs sont des chances.

 

Voici les 3 R :

  • Reconnaitre sa part de responsabilité 
  • Réconcilier
  • Résoudre

 

  • Reconnaitre sa part de responsabilité dans une erreur est plus facile si l’on est conscient d’être dans un processus d’apprentissage. Une erreur est une chance de recommencer, fort d’une nouvelle expérience. Cet état d’esprit évite d’être bloqué par un sentiment de culpabilité ou de nous auto-critiquer (avec les risques inhérents de baisse de l’estime de soi et un recours à la violence pour se défendre)

Le dialogue interne relatif à ce point est : « Que vais-je apprendre de cette erreur ? » « Que dois-je comprendre ? »

Dans cette première étape, se trouve aussi le pardon (accordé par la victime possible de l’erreur). Lorsqu’un parent s’excuse après avoir crié sur son enfant, celui-ci est prêt à se réconcilier.
« Je suis désolé de t’avoir blessé. Acceptes-tu mes excuses ? »

  • La réconciliation est la deuxième étape. Sans elle, la connexion entre l’enfant et le parent est brisée et la résolution (3eme étape) est presque impossible.
  • Cette étape de résolution est l’opportunité de trouver ensemble une solution respectueuse.
    « Trouvons une solution ensemble« 

 

Je souhaite ajouter que ce  n’est pas une faiblesse que d’avouer que nous ne savons pas (quel que soit le domaine). Ceci afin de partir humblement à la recherche de réponses. Être parent est un apprentissage permanent. Il n’y a pas de formation officielle. Il n’y a pas de diplôme. Il n’y a pas non plus de classement du meilleur parent. En revanche, les nouvelles technologies (comme le web) et l’évolution des sciences (notamment des neurosciences) nous offrent la possibilité de nous informer, d’échanger, de partager plus vite. Profitons-en et gardons un oeil sur le niveau de bonheur de toute la famille.

 

Source : La Discipline Positive de Jane Nelsen 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂