Dire à nos enfants pourquoi ils sont géniaux

La psychologie positive pour les enfants C’est Agnès Dutheil, auteure du livre « la psychologie positive avec les enfants » qui nous l’affirme par rapport à sa propre expérience (maman de cinq enfants, plusieurs fois grand-mère) :

« Mes enfants ne cessaient de dénigrer leur propre inventivité et leur propre talent ! Ce que je ne savais pas, c’est qu’ils avaient simplement besoin que m’arrête, que je regarde vraiment et que je décrive ce que je voyais. »

Et j’ai constaté la même chose, d’une part avec mon fils mais aussi avec les adultes !

C’est la magie du compliment descriptif. Lorsque nous nous ancrons dans le moment présent, que nous observons et écoutons attentivement et que nous glissons quelques remarques sans jugement accompagnées de nos sentiments, l’enfant (ou l’adulte) comprend à quel point ce qu’il est en train de faire nous plait ! Il n’y a pas besoin de plus ! Vive la simplification !

Ainsi, la phrase-clé que j’utilise est :

« J’aime te regarder faire ceci ou cela. »

Le « j’aime » témoigne de notre émotion agréable et le « faire ceci ou cela » est la preuve que nous apprécions à sa juste valeur les efforts de l’enfant. Cet attitude bienveillante et gratifiante l’encourage à poursuivre et c’est ainsi qu’il progresse.

Dire à nos enfants pourquoi ils sont géniaux

Que risque-t-on à juger ou à étiqueter ?

« C’est un joli dessin ! »

« C’est bien ! »

« Tu es intelligent ! »

« Tu es méchant. »

Ces phrases sont des exemples de jugements et d’étiquettes.

Les jugements rendent dépendants l’enfant du regard extérieur et nourrissent la peur de l’échec/de la sanction. « Ah…ça veut dire que si je peux faire mal…dans ce cas, je ne tente plus rien. »

Le « tu es intelligent » est encore pire : être intelligent peut sonner comme un compliment mais il n’en est rien. Tu es intelligent signifie tout à la fois que « tu pourrais être bête », que l’on peut ranger les personnes dans des cases, que la compétition est la base des rapports humains, que « je n’ai pas  droit à l’erreur car je suis intelligent. Alors je mentirai sur mes échecs ou j’accuserai les autres (ou me trouverai des excuses). »

Le « tu es méchant » est profondément injuste et blessant. Il fige une personnalité…et ne donne presqu’aucune chance de pouvoir agir pour changer…

Bref, les étiquettes et les jugements mettent une pression qui est loin d’être profitable pour les enfants et ils influent sur leur avenir ! En effet, les étiquettes deviennent des croyances limitantes…et une seconde peau.

Donc, les supprimer de notre langage, c’est donner plus de liberté d’épanouissement à nos enfants.

 

Petit lexique du compliment descriptif +  système RDS

A chaque fois que vous vous apprêtez à juger, à dire « tu es… », à poser une étiquette, faites une pause d’une seconde et dites fort (et avec enthousiasme) dans votre tête : « Regarde, Décris, Souris. » C’est le système RDS.

Le système RDS est un équipement de série chez tous les parents. Il permet une économie d’énergie et des performances accrues !

 

Phrases à dire :

« J’aime te regarder faire …. »

« Je vois, j’entends,… »

« J’ai remarqué… »

« Je suis ravi quand tu fais…. »

 

Faisons simple, parlons-moins, appuyons-nous sur nos sens, offrons notre attention exclusive et bienveillante et surtout, surtout, expliquons pourquoi on les trouve géniaux pour les aider à grandir en ayant une solide estime de soi  !

 

A lire pour plus de bonheur au quotidien: « La psychologie positive avec les enfants » d’Agnès Dutheil disponible sur :

 

5 Commentaires

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂