Le dé-stress : une astuce pour apaiser les enfants avec un dé

Saviez-vous que notre respiration était synchronisée avec nos émotions et à notre niveau de stress ? Une forte émotion ou du stress entrainera mécaniquement une augmentation de notre rythme cardiaque et de notre respiration.

La bonne nouvelle est que l’inverse est aussi vrai. Si nous nous concentrons sur notre respiration et la ralentissons volontairement,  nous nous apaisons, envoyant le message à notre cerveau que « tout va bien ».

L’astuce que je vous propose de tester aujourd’hui apprendra aux enfants ce pouvoir d’auto-régulation. De plus, elle est ludique car elle s’appuie sur l’utilisation d’un dé.

 

Le dé-stress

Faites choisir à votre enfant un dé.

Gardez-le sur vous, à portée de main dans le cas où votre enfant en aurait besoin ou invitez-le à le garder sur lui.

Dites-lui que lorsqu’il sentira du stress ou une grosse émotion, il pourra sortir son dé, le jeter ou lire directement le chiffre qu’il indique.

Dite-lui qu’il peut maintenant fermer ses yeux et faire autant de respirations profondes que le chiffre indiqué sur le dé.

Exemple : il sent qu’il est énervé, il saisit son dé et le lance doucement. Le résultat est 4. Il prend donc 4 longues respirations.

 

Variante : l’enfant peut jeter une première fois le dé pour indiquer le nombre de respirations et une deuxième fois pour la durée de chaque respiration.

Exemple : la première fois le dé donne 3 et la deuxième 4. Il fera 3 respirations en comptant jusqu’à 3 dans sa tête pour chaque respiration.

 

Analyse 

Cette astuce lui permettra de créer un ancrage zen et positif  autour de cet objet et de le ramener dans l’instant présent, loin des ruminations et pensées anxiogènes.

A chaque fois qu’il l’utilisera ou le touchera, son cerveau saura qu’il a l’intention de s’apaiser.

Et cette intention amplifiera l’effet des respirations profondes sur son mental et son physique.

 

J’ai donc appelé ce dé le « Dé-stresseur ».

Bonne utilisation !

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂