De la nécessité d’adopter une discipline sur l’utilisation des écrans par les enfants

Je souhaitais partager avec vous l’intervention du psychiatre Serge Tisseron quant à la relation des enfants avec les écrans.

Il prône une dédiabolisation de ceux-ci (« ce ne sons pas des drogues »), dénonce le « mensonge » des industriels en ce qui concerne la promesse éducative des outils numériques et place les parents au centre d’un programme de « diététique » des écrans (3-6-9-12) en les invitant à être acteurs (et responsables) d’une discipline numérique familiale.

Il rappelle aussi qu’avant 3 ans, l’enfant ne doit pas être exposé aux écrans car il est en phase de découverte du monde et que son apprentissage passe par le développement de ses capacités sensori-motrices.

Après 6 ans, il encourage l’adoption de règles qui couvrent le temps passé devant les écrans et la fixation d’horaires. Il insiste également sur la nécessité d’interagir avec l’enfant, de faciliter le dialogue sur les expériences vécues par l’enfant. Il cite l’expression « accompagnement des usages ».

Notons que les études scientifiques se poursuivent sur le sujet.

 

Pour aller plus loin :

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂