Une étude sur 50 ans démontre les conséquences négatives de la fessée

Une étude sur 50 ans démontre les conséquences négatives de la fessée

La fessée n’est pas qu’une simple claque. Elle est à l’origine de problèmes psychologiques et comportementaux chez les enfants et futurs adultes. C’est ce que démontre une étude de grande envergure réalisée auprès de 160 000 enfants sur 50 ans aux USA.

Les chercheurs Elizabeth Gershoff et Andrew Grogan-Kaylor de l’Université du Texas à Austin et l’Université du Michigan ont compilé 75 études sur la relation entre la fessée donnée par les parents et les divers résultats comportementaux, émotionnels, cognitifs et physiques des enfants. Ils ont constaté que la fessée était associée à 13 sur un total de 17 résultats négatifs.

Parmi les critères évalués, le bilan pointe :

  • une augmentation de l’agressivité
  • des problèmes de comportement et de santé mentale
  • une capacité cognitive réduite
  • une faible estime de soi

Sur le long terme :

Chez les adultes qui ont été fessés lorsqu’ils étaient enfants : plus les fessées étaient fréquentes , plus ils étaient susceptibles de présenter un comportement anti-social et d’éprouver des problèmes de santé mentale. Ils étaient également plus à même d’utiliser et de soutenir la punition physique pour leurs propres enfants, ce qui met en évidence le processus de transmission du recours aux châtiments corporels de génération en génération.

 

Pour conclure, notons qu’aucune étude n’a révélé de conséquence positive des fessées sur le comportement et le bien-être des enfants.

 

Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous conseille le livre d’Olivier Maurel : « la fessée ».

La fessée

 

Source

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂