Comment remplacer les formulations négatives et les interdits par des formulations positives et des règles pour mieux collaborer avec les enfants

Le cerveau des adultes (et encore plus des enfants) a beaucoup de mal avec les formulations négatives et les interdits.

Des expressions du type :

« Ne touche pas à ça »

« Ne cours pas »

« Il est interdit de… »

se soldent par l’inverse de ce que nous attendons puisque l’enfant va retenir « touche » « cours »,… et cela peut avoir le don de nous énerver, évidemment, ce qui ne facilite pas l’écoute et la collaboration (les cris bloquent les capacités de réflexion et de mémorisation). Bref, c’est un cercle vicieux.

Allez, on souffle et on s’adapte au cerveau de nos bambins. 🙂

Afin de favoriser leur apprentissage, il est judicieux de penser et de parler positif.

Je vous donne un exemple en BD (oui je suis à fond dans ces petites BD en ce moment) avec le fameux « ne touche pas à ça ».

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂