Le cerveau des enfants est saturé par le stress

En février 2018, Isabelle Filliozat a participé au congrès « Soigner l’homme, soigner la Terre » qui s’est tenu à Aix-les-Bains.

Le thème de son intervention était « comment élever des enfants responsables« . Dans cette courte interview, elle nous en donne les grandes lignes en commençant par confirmer que nous sommes les premiers modèles de nos enfants quant au comportement qu’ils auront vis à vis de la planète…et d’eux-mêmes.

Parmi les ingrédients nécessaires à cette protection de soi et de l’environnement, elle cite notamment l’empathie qui permettra de se connecter à autrui.

« Les sens des enfants sont surchargés de stimuli ».

Ce que j’aime dans l’approche d’Isabelle Filliozat est le lien qu’elle établit entre la pollution (chimique, sonore, visuelle,…) et le comportement de nos enfants qui n’aspirent qu’à collaborer avec nous mais n’y parviennent pas pour de nombreuses raisons dont la sur-stimulation qui sature leur cerveau.

À cela s’ajoute les effets de l’alimentation industrielle.

Leur cerveau passe donc facilement en mode « attaque/fuite/sidération » car le circuit du stress (via l’amygdale) est hyperactif, ce qui bloque leurs capacités de réflexion, de concentration, d’empathie et les empêche d’apprendre (cortex préfrontal hors fonction).

Parmi les facteurs aggravants, retenons la sédentarité et le manque d’activités en plein air.

Isabelle Filliozat prône un retour à l’essentiel en pleine conscience. Je valide totalement.

 

 

Un commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂