« Les colères de Simon » : un livre intéressant pour aider les enfants à apaiser leurs colères

Le livre « Les colères de Simon » est intéressant car il offre un support de visualisation de la colère, qui prend en effet la forme d’animaux enragés : un bouc, un crocodile, un rhinocéros, un lion et même un dragon !

Certes, cette force est grisante…mais elle finit par isoler le petit Simon car ses amis ont peur de ces crises qui le rendent agressif et violent.

Le problème est qu’il ne sait pas comment changer…car se mettre en colère contre sa colère pour la chasser n’est pas du tout efficace !

Il trouve finalement la clé pour se calmer et ainsi transformer le dragon de sa colère en milliers de papillons.

Ce livre comporte cependant des points négatifs :

  • Le recours à la punition/isolement dans la chambre par le papa en début d’ouvrage => on peut discuter ce point avec les enfants en expliquant que la colère, loin de se calmer, s’amplifie.
  • La description négative de la colère associée à la violence, la domination et à l’agressivité => là aussi, un dialogue avec l’enfant permettra de comprendre le besoin qui se cache derrière l’émotion. La colère est donc légitime. La violence, elle, n’est pas acceptable en effet.
  • L’absence d’accompagnement des parents. Par accompagnement, j’entends une verbalisation et une écoute empathique (et non une répression ou une fuite).

 

Ainsi, je garde l’idée des représentations de la colère sous forme d’animaux et l’image poétique finale d’apaisement avec le dragon qui se métamorphose en papillons.

Et je retire la connotation négative de la colère et le rôle des parents.

 

 

« Les colères de Simon » de Ian De Haes est disponible sur :

 

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous-aussi, vivez une parentalité positive ! Rejoignez le mouvement ! 🙂